AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 When I close my eyes I see you | Pv' London Chérie.

Aller en bas 
AuteurMessage
Kylan J. Harlow
    Mr President ♦ It had to be you

avatar

Féminin Nombre de messages : 676
Age : 27
Pseudo : Nickyy.
Jukebox : Jonas Brothers - Paranoid
Crédits : © Kiwii & LJ.
Date d'inscription : 03/07/2008

Bienvenue en enfer...
Amis, amours, emmerdes.:
Peur.:
38/100  (38/100)
Quelque chose à dire ?: I love you my sweethearts. 26/11 ♥

MessageSujet: When I close my eyes I see you | Pv' London Chérie.   Sam 1 Aoû - 21:00



    © icons4ever@lj.

    'Cause everything everything makes me think of you
    And everything everything that I wanna do
    I know you can see now when you look at me
    I want you, so tell me now
    Do you? Do you? Want me too?
    © The Veronicas - Everything


    Un rayon de soleil vint frapper le visage d'un Kylan encore endormi. Il soupira puis se retourna sur le côté tentant de retrouver le sommeil. Au bout de quelques minutes, il abandonna. Il passa sa main dans ses cheveux bouclés tout ébouriffés avant de se lever d'un bond. Il se dirigea d'un pas lourd vers la salle de bain où il prit une douche bien chaude. Chaque matin, il espérait se réveiller dans son lit. Chez lui. A San Francisco. Et chaque matin, il se retrouvait déçu. Il resta une bonne dizaine de minutes sous la douche profitant de l'eau tiède qui coulait le long de son corps. Pourquoi ça lui arrivait à lui ? En général il y avait toujours une bonne raison pour que les choses se produisent mais là il avait beau se creuser la tête il ne trouvait aucun raison valable pour qu'il endure ce supplice. Cinq jours. Cela faisait plus de cinq jours qu'il se trouvait enfermés dans ce camp de malheur à l'autre bout de la planète en compagnie d'étudiants venant des quatre coins des État-Unis qui, tout comme lui avaient espérés se détendre et s'amuser. Mais quelle belle surprise qu'ils avaient eus lorsqu'ils ont remarqué que le camp était désert et qu'ils leur étaient impossible de s'échapper. Kylan déglutit. Pourquoi ? Pourquoi ? Était-ce une sorte d'épreuve à passer pour prouver son courage et sa bonne volonté ? Hein ? Il ne comprenait pas. Peut-être était-ce tout simplement une de ces blagues de mauvais goût que faisaient un des étudiants. Ou bien une sorte de show de télé-réalité. En tout cas, cela ne pouvait pas survenir du surnaturel vu que c'était clairement des sornettes. Il y a des explications à tout, pas vrai ? Tant de questions tourbillonnaient dans l'esprit du jeune homme qu'il lui était presque impossible de dormir tout une nuit durant. Et le pire dans tout cela c'est qu'il n'y avait aucune réponse aux questions qu'il se posait. Il ne pouvait que faire des suppositions et ça le rendait dingue. Littéralement dingue.

    Kylan enfila un tee-shirt blanc, un jean et une veste en cuir qui se trouvait là. Peut-être celle à son cousin. Il jeta un œil dans le miroir puis se détourna la minute d'après. Il avait une tête à faire peur mais bon cela ne l'empêchait pas d'attirer les filles comme des mouches. Il sortit de la salle de bain puis du bungalow se retrouvant à l'extérieur. Un petit vent soufflait et le soleil venait tout juste de se lever. Ça aurait été un cadre magnifique s'il avait été là en tant que touriste. Il fit quelques pas admirant la beauté du paysage. C'était vraiment un splendide pays, il n'y avait pas à dire. Il sortit son i-pod de la poche de son jean et mit ses écouteurs. Il avait toujours adoré la musique, cela lui permettait de s'évader, de se couper du monde. Et là il avait franchement besoin de penser à autre chose. Il continua à marcher sans faire attention où ses pas le menait. Il passa devant plusieurs attractions qui ne lui inspirèrent guère confiance. Il continua alors son chemin. Le camp était désert. En même temps, il était à peine neuf heures du matin et la plupart des étudiants dormaient encore pour avoir fait la fête toute la nuit. C'était étrange comment les gens pouvaient réagir différemment face à une situation de crise. Certains tentaient d'oublier en noyant leur peur dans l'alcool. D'autres profitait qu'il n'y ait personne pour les surveiller pour faire la fête et d'autres trucs plutôt illégaux. D'autres restaient cloitrés dans leur bungalow refusant de sortir même pour manger. Kylan lui ne savait pas trop où se situer par rapport à eux. Il ne croyait pas au surnaturel ni au destin. Par contre, ce camp l'effrayait tout de même un peu même s'il refusait de l'admettre. A vrai dire ce dont il avait le plus peur c'est qu'il arrive quelque chose à ces amis. Les perdre lui serait tout simplement insupportable.

    Le jeune homme se retrouva bientôt devant une maison qui tombait littéralement en ruines. Il fronça les sourcils tout en s'approchant de plus près. Il avait l'impression que s'il touchait l'un de ces murs, la maison s'écroulerait dans l'instant, il se retint donc. Il manquait de nombreuses tuiles au toit ce qui avouons-le n'était franchement pas pratique vu qu'il pouvait pleuvoir dedans. Les fenêtres étaient minuscules et sales comme jamais. Il leva les yeux au ciel et fut presque surpris de ne pas voir un nuage noir suie se promener au dessus de cette maison de malheur. Il retira ses écouteurs puis les rangea dans sa veste en cuir. Il avait une envie irrésistible d'aller voir de plus près. Il avait conscience que son comportement relevait du suicidaire mais après tout que pouvait-il lui arriver ? Hein ? Qu'un fantôme vienne prendre possession de son corps ? Qu'il meure écrasé par une armoire ? Mouai. Peu probable. Il s'avança alors et poussa la lourde porte. Celle-ci grinça comme dans les films d'horreur. Il entra dans la maison et la porte se claqua derrière lui. Le vent. Ce n'était que le vent. Le jeune homme fit un petit tour rapide de la maison sans s'attarder. Finalement, ça ne valait pas le coup de visiter cette vieille baraque abandonné. Que croyait-il y trouver d'ailleurs ? Une clé qui le fasse sortir de ce camp ? Un immense avion qui le ramènerait chez lui ? L'espoir fait vivre hein. Kylan passa donc en revue rapidement les pièces du premier étage. Cuisine. Salon. Et une chambre. Le tout agrémenté de toiles d'araignées et de poussière. Miam. Il se retrouva ensuite face à une porte. Il l'ouvrit et se retrouva de nouveau à l'extérieur mais cette fois-ci il était de l'autre côté de la maison. A l'arrière quoi. Il se laissa tomber dans l'herbe et se mit à somnoler. La vérité était qu'il ne dormait pas beaucoup ces derniers temps et il ne rêvait que d'une chose : rentrer chez lui. Sain et sauf. Et tout de suite si possible.

    Ses pensés passèrent de ses parents à ses amis. Puis à sa meilleure amie Blueberry. A son cousin Ezra. A son ex petite-amie. Une boule se forma alors dans sa gorge. Il avait eu une sacré surprise en la voyant débarquer dans ce camp. Jamais il n'avait pensé qu'il la retrouverait ici. Jamais. Bien sûr, il savait qu'ils allaient devoir se faire face un jour mais il ne pensait pas que ça se passerait aussi tôt et..ici quoi. Leurs retrouvailles ont été plus que mouvementées vu qu'il a passé la majeure partie à lui faire des reproches. Et bien oui, ils avaient vécus trois mois d'amour tout simplement merveilleux puis quand il du repartir chez lui, elle lui promit de lui donner des nouvelles ce qu'elle ne fit pas. A la place, elle rompit avec lui. Par téléphone. Elle lui avait brisé le coeur. Elle avait été son tout premier amour et le fait de la revoir faisait ressortir en lui tout un tas de souvenirs qu'il pensait enfouis à jamais. Il lui avait enfin dit combien elle lui avait fait souffrir. Elle s'était enfin excusé. Mais...il n'était pas sûr qu'ils pourraient devenir amis. Elle lui avait fait bien trop de mal. A présent, il était plus paumé que jamais ne sachant pas ce qu'il devait ressentir. Il chassa Shailey de son esprit. Peut-être deviendraient-ils amis, qui sait ? Seul l'avenir nous le dira. Et puis...pour le moment il est plutôt obnubilé par quelqu'un d'autre. Ne serait-ce pas une certaine London par hasard ? Tiens en parlant du loup...

    Kylan entendit des pas à l'avant de la maison. Il se releva alors et se dirigea d'un pas lent vers la porte d'entrée. London se trouvait là. Juste devant la maison, assise sur le pas de la porte. Il sentit son coeur accélérer la chamade et ses mains devenir moites mais il l'ignora. Il l'avait rencontré il y a quelques jours à peine dans ce camp. Elle était si jolie..si parfaite qu'il n'avait pu résister à l'aborder. Il lui avait servi ses blagues à deux balles et n'y tenant plus il l'avait embrassé. Elle l'avait d'abord repoussé puis s'était laissé faire. Il sentit une onde de culpabilité le saisir lorsqu'il repensa qu'elle avait un copain. Il déglutit. Il s'était franchement comporté comme un abruti mais plus il repensait à leur baiser plus il avait envie de recommencer et de sentir ses lèvres à nouveau contre les siennes. Il chassa ses pensées de son esprit. Il n'était pas le genre à tomber amoureux comme ça. Ah non, ça n'était pas du tout son genre. Il s'approcha un peu plus d'elle ignorant les battements accélérés de son coeur puis tapota son épaule. Le jeune femme se mit alors à hurler. Kylan lui fit un de ses sourires irrésistibles puis la salua avant de s'assoir auprès d'elle. Il ne put s'empêcher de remarquer qu'elle n'avait pas l'air dans son assiette. Elle avait même l'air déprimée. Comme si la lueur de ses yeux s'était éteinte.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://to-walk-on-air.skyblog.com
London A. Newbury

avatar

Féminin Nombre de messages : 11
Age : 25
Pseudo : ca me parait évident --"
Jukebox : black keys - jonas b.
Crédits : chamallow (a)
Date d'inscription : 14/07/2009

Bienvenue en enfer...
Amis, amours, emmerdes.:
Peur.:
50/50  (50/50)
Quelque chose à dire ?:

MessageSujet: Re: When I close my eyes I see you | Pv' London Chérie.   Dim 9 Aoû - 20:33


    yenetai & zanessa4life92

    Un bip retentit alors dans les oreilles de la jeune London. Sa main agrippa alors le mobile qui se trouvait juste à côté de son oreiller, ce dernier indiquait le logo qui signifiait plus de batterie. C'était la fin. Elle ne pouvait pas vivre sans son téléphone, c'était son élément essentiel de survie. Même si ici il n'y avait pas de réseaux, c'était son portable zut. Elle en avait besoin. Elle le laissa bipper pendant quelques secondes puis celui-ci finit par s 'éteindre définitivement. London poussa un soupir tout en plaçant l'objet de nouveau sous son oreiller. Elle n'avait pas de montre et avait donc aucune notion de l'heure. Elle se souvenait juste s'être couchée aux alentours de une heure ou deux heures du matin. Qu'avait elle put faire pendant tout ce temps parce qu'il faut savoir que ici, mis à part vouloir faire une petite balade de santé, il n'y avait rien d'autre à faire. Elle s'était installée avec Aileen au pied d'un arbre et elles avaient parlés, de tout comme de rien. Et parfois il arrivait qu'elles ne se disent plus rien, que d'un seul coup après un fou-rire s'installe un lourd silence. Ce n'était pas désagréable, à force de tout se dire des fois elle n'avait justement plus rien à se raconter. Parfois comme la nuit précédente l'envie de parler n'était pas présente, elles avaient juste eu besoin de se retrouver toutes les deux. Rien que la présence de Aileen à ses côtés avait le dont de rassurer London. Puis Aileen l'avait quitté, la laissant seule, en pleine réflexion. London n'avait pas l'habitude de se retrouver seule, il y avait toujours quelqu'un à ses côtés. Par exemple chez elle, il était rare qu'elle se retrouve seule juste avec ses parents, il était aussi rare qu'elle reste chez elle. London, lorsqu'elle se sentait à l'aise, était une vraie pile électrique. Si bien que lorsqu'elle était à Miami elle était toujours avec une bande de personne, à jouer au beach-volley sur la plage, à trainer dans les rues de la vie ensoleillée. Oui, il y avait toujours quelqu'un autour de London, et le fait de se retrouver seule, surtout dans un endroit comme celui-ci, la perturbait un peu. Elle repensait à comment la situation avait brutalement tournée au cauchemar, comment un été de folies entre amies était devenu un vrai cauchemar ambulant. Elle retrouvait des gens qu'elle n'aimait pas, mais la plus part restaient des gens qu'elle appréciait. Elle en avait rencontré des nouveaux également, mais elle préférait éviter de se rappeler de cette fichue rencontre à son arrivée ici.

    Pour une fois, London avait aimer se retrouver seule avec ses pensées. Elle avait finit par quitter son nouveau petit coin et était retournée se coucher à la lumière de son téléphone. Téléphone qui maintenant ne marchait plus. London soupira tout en passant machinalement sa main dans ses cheveux histoire de se recoiffer un peu. Après un bon quart d'heure à marmonner dans sa couette, London toucha enfin le sol de la pièce où elle dormait. London attrapa des vêtements qui trainait dans la pièce. Elle enfila donc un pantalon de couleur noir, attacha sa paire de converse de la même couleur puis attrapa un t-shirt blanc légèrement ample qui trainait par terre. Pourquoi elle sortait au juste ? Elle pouvait se rendormir au lieu de jouer les gardes chasses. Mais non elle voulait prendre conscience de ce qui lui arrivait et donc, elle voulait visiter le terrain. Ce n'était absolument pas son genre de se balader toute seule, elle aurait aimé que Ezra l'accompagne, lui au moins l'aurait rassurer, rien que le fait qu'il lui tienne la main où qu'il la serre dans ses bras l'aurait rassurer. Mais elle pouvait faire une belle et grosse croix là-dessus. Tout ça par sa faute. En même temps, c'était bizarre que Ezra rompe aussi facilement, il savait que lorsqu'elle était à Miami elle avait l'habitude de fréquenter en majorité des garçons. Sauf que là ce n'était pas pareil. Le pire dans tout ça c'est qu'elle n'avait rien demander dans l'histoire. Elle venait tout juste d'arrivée dans ce parc, toujours un peu sous le choc de ce qu'il lui arrivait et seulement quelques heures après son arrivée, il était venu l'aborder avec ces vielles blagues. Elle avait fait semblant de l'écouter tout en jetant des regards à Aileen pour qu'elle l'aide à partir, sauf que celle-ci la regardait bêtement en rigolant et avait finit par partir en voyant que la situation s'éternisait. Et sans vraiment comprendre ce qui se passait elle sentit les lèvres de ce crétin sur les siennes, elle essaya de se débattre comme elle pouvait puis finit par se laisser faire.

    Elle s'en voulait de n'avoir pas continuer à le repousser. Par ce geste qu'elle n'avait pas fait, elle avait perdu son petit-copain. London continua d'avancer quand soudain elle se prit les pieds dans des branches. London poussa un soupir tout en se relevant et en découvrant une drôle de maison sous ses yeux. Elle épousseta les mains tout en relevant un petit panneau qui annonçait la maison hanté. Elle n'allait pas rentré là-dedans, elle n'était pas folle. Elle n'avait pas envie que la maison s'écroule sur elle. Elle s'approcha alors des vitres désormais grises et retira un peu de poussière qui se trouvait dessus. Elle ne vit rien, que du noir, ça devait être un effet crée pour faire peur. De toute façon elle s'en fichait. Elle se retourna faisant alors dos à la maison. Elle attrapa un élastique sur son poignet et noua ses cheveux en queue de cheval haute tout en laissant une mèche trainée sur ses yeux. London s'assit alors tandis que à peine assise elle sentit une main se poser sur son épaule. Prise par surprise et peureuse comme il lui arrivait d'être, London se mit à hurler, tel un cri de film d'horreur. Elle releva la tête et découvrit … Oh non pas lui. London passa sa mèche qui voilait un de ses beaux yeux marrons derrière son oreille, pour vérifier que ce n'était pas un cauchemar. Il était bien là, assis juste à côté d'elle. London se décala aussitôt sur le côté. Elle le détestait plus que tout. London lui adressa un regard qui tue et détourna aussitôt le regard. Il lui avait fait perdre une personne à qui elle tenait énormément, mais qui visiblement ne tenait pas énormément à elle. « T'es vraiment lourd Kylan ! Va embêter quelqu'un d'autre ! Fous moi la paix! »

    London se mit alors à jouer avec ses bracelets, mais elle sentait dans son dos le regard de Kylan posé sur elle. Elle ne supportait pas ça. Elle détourna alors le regard vers lui, croisant ainsi son sublime regard brun. Mais qu'est ce qu'elle disait ? Il n'avait rien de sublime. Quoi qu'il ressemblait étrangement à Ezra. Elle continua de le dévisager quand la veste en cuir qu'il portait attira étrangement son attention. C'était la veste de Ezra, elle se souvenait parfaitement l'avoir vu la porter, et la porter. Oui, une fois alors qu'il faisait froid il lui avait prêté cette veste. Et c'était de sa faute si elle ne l'avait plus. Mais comment cela se faisait-il qu'il porte la veste de Ezra ? London déglutit tout en cherchant une solution à sa question. Ils étaient frères ? La blague, c'est comme si London était amie Shailey. Il l'avait surement trouvé, ou bien il était ami avec lui. Non c'était clairement impossible. « Attends où-est ce que tu as eu cette veste ? On te l'a donné ou c'est la tienne ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylan J. Harlow
    Mr President ♦ It had to be you

avatar

Féminin Nombre de messages : 676
Age : 27
Pseudo : Nickyy.
Jukebox : Jonas Brothers - Paranoid
Crédits : © Kiwii & LJ.
Date d'inscription : 03/07/2008

Bienvenue en enfer...
Amis, amours, emmerdes.:
Peur.:
38/100  (38/100)
Quelque chose à dire ?: I love you my sweethearts. 26/11 ♥

MessageSujet: Re: When I close my eyes I see you | Pv' London Chérie.   Lun 10 Aoû - 20:59



    © icons4ever@lj.


    Ignorant les battements de son coeur qui étaient bien plus rapides que la normale, Kylan s'avança vers London qui se trouvait assise sur le pas de la porte plongée dans ses pensées. Il lui tapota l'épaule et à sa grande surprise elle se mit à hurler. Il se plaça alors rapidement devant elle pour lui montrer que ce n'était que lui et pas un monstre à trois têtes ou autre horreur dans le même genre. Bah quoi, on ne sait jamais avec ce camp. Kylan lui fit un de ses sourires irrésistibles puis la salua. Elle s'empressa alors de se décaler comme si elle avait peur de se retrouver tout contre lui. Kylan prit alors place à ses côtés sans broncher. Il ne put s'empêcher de la dévorer du regard. Elle était si...parfaite. Il baissa les yeux honteux en repensant qu'elle avait un petit-ami. Comment avait-il osé se comporter de la sorte alors qu'elle n'était pas libre comme l'air ? Il soupira. Ce qui était fait était fait, cela ne servait à rien de se lamenter. Et puis pour dire la vérité il ne rêvait que d'une chose : sentir à nouveau ses lèvres contre les siennes. Son petit-copain était le cadet de ses soucis. Mais bien, bravo bel esprit jeune homme. Il releva alors les yeux vers elle pour se prouver qu'il ne rêvait pas et qu'elle se tenait bien là à quelques centimètres à peine de lui. Il croisa alors son regard. Un regard qui se voulait haineux. Un véritable regard de tueuse. Il fronça les sourcils. C'était quoi son problème au juste ? Hein ? Bah tu l'as pas harponnée alors qu'elle n'en avait que faire ? « T'es vraiment lourd Kylan ! Va embêter quelqu'un d'autre ! Fous moi la paix! ». Ses paroles le frappèrent de plein fouet. Qu'avait-il fait de si affreux pour la mettre ainsi en colère ? Pourquoi devait-il subit le courroux de sa colère destructrice ? Bon d'accord il s'était mal comporté mais ce n'était qu'un baiser elle n'allait pas en faire une maladie et qui plus est elle a plutôt eu l'air de l'apprécier si vous voyez ce que je veux dire. Le jeune homme était un peu perdu. Il ne comprenait pas pourquoi elle agissait ainsi. Elle n'avait pas besoin de lui hurler dessus c'est bon. Il allait s'excuser et fin de l'histoire. Ah bon ? Vraiment ? Il allait ignorer les battements de son coeur et ses mains moites ? Oui. Oui tout à fait.

    - Quoi ?! Tu m'en veux pour la dernière fois j'ai pigé mais t'as pas besoin d'être désagréable. J'allais te présenter mes excuses mais soudain j'en ai plus trop envie.

    Tout s'emmêlait dans son esprit. Il ne savait plus quoi penser ni ne savait ce qu'il devait ressentir. Il la détestait. Ouai. Ouai détestait. Mais il l'aimait bien aussi. Oui. Mais il ne pouvait pas. Bah oui elle avait quelqu'un et même s'il n'a jamais été un véritable honnête homme ces derniers temps il refusait toute tromperie de ce genre. Il déglutit. Tout était confus dans sa tête et il sentit la migraine pointer le bout de son nez. Il décida alors de ne penser à rien. Ne pas réfléchir voilà la solution. Mmh ça n'a l'air pas trop dur à faire. London s'était mise à jouer avec les bracelets qui se trouvaient autour de son poignet. Il se mit alors à la fixer comme si elle détenait la réponse à toutes ses questions. Jamais une fille ne l'avait mis dans un état pareil et le pire dans tout ça était qu'il ne pouvait même pas s'exprimer sur ce qu'il ressentait. Bref, c'était un vrai foutoir. Les minutes passèrent et on pouvait sentir la tension émaner d'eux. Ça en était quelque peu flippant. London croisa alors son regard puis sembla plonger dans ses pensées. Ses sourcils se froncèrent et elle parut quelque peu perturbée pendant un instant. Kylan l'interrogea alors du regard. Qu'avait-elle encore ? « Attends où-est ce que tu as eu cette veste ? On te l'a donné ou c'est la tienne ? ». Quoi ? Elle plaisantait hein ? Pourquoi lui parlait-elle de ses fringues ? Et en quoi ça la regardait ? Il sentit une pointe d'agacement le traverser. Il portait ce qu'il voulait bon sang. Après quelques secondes, le jeune homme finit tout de même par baisser les yeux et inspecter la veste qu'il portait. C'était une simple veste en cuir. Tout con. Il releva les yeux vers London.

    - Bah...je l'ai emprunté à mon cousin. C'est quoi le problème ? J'ai pas le droit de la porter ? Pourquoi tu te mets dans un état pareil ? Ce n'est qu'une veste bon sang.

    Le jeune homme se remit à fixer sa veste l'air absent. Il ne comprenait pas pourquoi elle se mettait dans un état pareil. Ce matin il s'était réveillé à cause de ce foutu soleil et s'était empressé de prendre une douche et d'enfiler les premières fringues qui se trouvaient là. Un tee-shirt blanc. Un jean. Et une veste en cuir. Maintenant qu'il la regardait, oui elle appartenait effectivement à son cousin Ezra avec lequel il partageait son bungalow. Quelle ironie de se retrouver enfermé à l'autre bout du monde avec son cousin. Ils allaient peut-être enfin se rapprocher un peu. Ou pas. La colère l'envahit alors de nouveau. London semblait comme figée sur place comme si elle venait de découvrir quelque chose d'horrible. Il soupira. Elle le faisait tourner en bourrique, jamais une fille ne l'avait rendu aussi dingue. Il mourrait d'envie de se disputer avec elle. Et...et de l'embrasser aussi. Bizarre ? Vous avez dit bizarre ? Sa colère monta d'un cran. Pourquoi tout foutait le camp d'un coup ? Il se trouvait à des milliers de kilomètres de chez lui dans un foutu camp dans cette foutue ville. Il était censé s'amuser et tout et au lieu de ça il se trouvait en plein milieu d'un cauchemar. Et le pire dans tout ça était qu'il ne pouvait pas se réveiller. Il avait aussi revu son ex' Shailey ce qui ne rendait pas les choses plus faciles. Comment devait-il se comporter à son égard au juste ? Hein ? Lui pardonner ? Oui. Mais oublier ? Tirer un trait et recommencer ? Il n'en était pas sûr mais alors pas sûr du tout. Elle lui avait brisé le coeur et jamais ça ne sera comme avant entre eux en dépit de toutes les choses qu'elle peut lui dire. Il avait tirer un trait sur elle. Définitivement. Oui. Et maintenant cette London. Cette fille incroyablement sexy et bornée qui le rendait littéralement dingue. Il y avait de quoi péter les plombs avouez le.

    - Mais tu m'emmerdes là. Tu dis que tu veux que je te foute la paix et après tu m'agresses en me demandant d'où vient ma veste. En fait tu meurs d'envie que je viennes te taquiner, t'es juste trop fière pour l'admettre.

    Il passa sa main dans ses cheveux, nerveux. Il n'arrivait pas à croire qu'il avait osé lui dire ça mais d'un autre côté il mourrait d'envie de se disputer avec elle car la vérité était qu'il préférait largement qu'elle déclenche sa colère sur lui plutôt qu'elle l'ignore.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://to-walk-on-air.skyblog.com
London A. Newbury

avatar

Féminin Nombre de messages : 11
Age : 25
Pseudo : ca me parait évident --"
Jukebox : black keys - jonas b.
Crédits : chamallow (a)
Date d'inscription : 14/07/2009

Bienvenue en enfer...
Amis, amours, emmerdes.:
Peur.:
50/50  (50/50)
Quelque chose à dire ?:

MessageSujet: Re: When I close my eyes I see you | Pv' London Chérie.   Mer 12 Aoû - 15:43


    yenetai & zanessa4life92

    London avait noué ses cheveux en une queue de cheval haute à l'aide d'un des élastiques sur son poignet. Elle faisant souvent cela lorsqu'elle était sur les nerfs, actuellement elle était nerveuse. Elle ne savait plus où donné de la tête. Elle voulait juste qu'on la laisse tranquille. C'était rare que London désire être seule, qu'on ne l'embête pas, mais pourtant aujourd'hui elle voulait se retrouver seule. Elle voulait réfléchir à comment faire pour rentrer chez elle. Elle savait qu'ils étaient tous dans le même pétrin, qu'ils étaient tous coincés ici, il n'y avait aucune issue pour eux tous, mais juste pour une personne ? C'était faire preuve d'égoïsme, et c'était un défaut que London ne tolérait pas. Et puis quoiqu'il arrivait si elle partait de ce camp, elle le quittait avec Aileen. Elle était venue avec elle, elle repartirait avec elle. C'était la seule personne à qui elle tenait dans ce lieu, la seule en qui elle avait confiance. Elle ne sentait pas apte à affronter ce cauchemar ambulant toute seule, pas sans sa meilleure amie. De toute façon elles étaient coincées, on leur avait dit dès qu'elles avaient posé leur pieds dans la terre plus ou moins sèche de ce parc. Aujourd'hui London sentait encore cette sorte de boue, ou presque puisque c'était sec, sous ses pieds. Elle ne comprenait pas ce qu'il lui arrivait, et cette incompréhension la faisait culpabilisé sur tout ce qui lui arrivait. Ou plus précisément sur un événement particulier,sur ce baiser, sur la rencontre avec Kylan. Elle ne voulait plus y penser, c'était une des mauvaises choses qui lui était arrivée ici, elle devait ce concentrer sur le positif ? Mais comment pouvait-elle être optimiste dans une situation semblable à ce qu'elle vivait en ce moment même ?

    London avait toujours adoré les parcs d'attractions. Vivant en Floride, London résidait près de nombreux parc d'attractions, il lui suffisait de quelques heures de voitures pour se retrouver dans le plus grand parc Disneyland du monde. Pourtant, London n'y avait mis les pieds que 2 fois dans sa vie. La première fois alors qu'elle avait 10 ans pour découvrir les parcs en 3 jours, ça avait été une expérience formidable pour la jeune fille. Puis elle y était retournée l'année dernière pour fêté ses 18 ans en compagnie de Mickey et Minnie et évidemment la fameuse Aileen. Elles avaient remonté la côté de Floride de Miami à Orlando. Durant ce long trajet avec quasiment une pause dès qu'elles repéraient un endroit sympa sur la route, les deux jeunes filles n'avaient fait que de se rapprocher. Autant dire que c'était la même chose durant les deux jours passé au parc. London s'était amusée à la différence d'ici où cela lui semblait être tout le contraire de ce qu'elle avait vécu auparavant. Si elle aimait les parcs d'attractions, elle détestait celui là, elle le haïssait pour ce qu'il lui faisait subir. Qu'avait-elle donc fait pour mériter ça ? Elle n'avait jamais mentie, bon d'accord quelques fois pour rentrer en boîte de nuit en trichant sur son âge, elle avait donné un coup de pied à un garçon pour se défendre lorsqu'elle avait 12 ans et il avait eut un plâtre à la jambe pendant 1 mois, mais tout de même, elle ne méritait pas de rester coincé ici. London soupira doucement et sous se souffle sa mèche qui recouvrait son oeil droit se leva légèrement. Cette dernière esquissa un petit sourire tout en remettant correctement ses cheveux. Oui, London était toujours aussi nerveuse, rien ne pourrait l'apaiser. À moins que …

    London s'était décalé sur le côté des marches pour s'éloigner de Kylan. À quoi ce geste rimait-il ? À rien. Littéralement ça ne servait à rien. Bon d'accord elle le détestait mais cela ne changerait rien si elle tenait à ses côtés où à son opposé. Pour London cela était possible. En effet, il 'avait embrassé une fois sans son accord, alors pourquoi pas une deuxième. Elle ne comprenait pas son geste, pourquoi l'avait-il embrassé ? Par ce baiser, donc par sa faute, elle avait perdu son petit-ami. C'était facile pour lui, à son arrivée ici, il était célibataire, sauf qu'elle était en couple, et elle se rappelait lui avoir dit. Cela ne l'avait pas empêché de déposer ses lèvres sur les siennes. Et aussi étrange que cela puisse paraître, elle avait plutôt apprécier. Non elle n'avait rien aimer du tout, elle le détestait. Il venait pour s'excuser ? Mais s'excuser de quoi ? De toute façon le mal était fait, alors excuse ou pas, cela ne changerait rien. Elle ne sortait plus avec Ezra, parce qu'il l'avait embrassé. Mais London ne cessait de se demander si Ezra l'aimait vraiment. Après tout on l'avait juste embrasser, ce n'était pas si grave que ça. London regarda Kylan puis détourna aussitôt le regard, levant les yeux au ciel, qui lui paraissait terne. « Tes excuses tu peux te les garder Kylan, elles ne changeront rien à ce qui c'est passé. » Et puis d'abord, pourquoi s'excuser au près d'elle, il fallait qu'il s'excuse envers Ezra et qu'il lui dise que c'était lui qu'il l'avait embrassé, pas elle. Ainsi tout rentrerait dans l'ordre, London serait de nouveau avec Ezra, et Kylan …. bas lui il serait tout seul à draguer d'autre fille. Qu'importe.

    L'attention de London se détourna alors sur la veste en cuir que portait Kylan. C'était la copie conforme de celle de Ezra, c'était même plus, c'était la sienne. Elle en était persuadée, elle la reconnaitrait parmi mille, il la portait tout le temps, il était assez rare qu'il ne la porte pas. Mais aujourd'hui c'était Kylan qui portait sa veste, enfin comment pouvait-elle être sure que ça soit la veste de Ezra ? Il n'y avait pas un modèle unique de cette pièce. London écouta alors Kylan en train de lui crier dessus mais pour le moment cela n'était pas important, elle voulait savoir la provenance de la veste qu'il portait. Sans lui demander son avis, elle tira sur le col de celle-ci pour pouvoir distinguer l'étiquette en haut de son dos. London se recula comme si elle avait vu quelques choses d'horrible. Elle regarda de nouveau, oui c'était bien la veste de Ezra. Une fois alors que London portait sa veste, elle avait dessiné au stylo indélébile noir un petit coeur sur l'étiquette cousue sur la veste. Son cousin lui avait prêté la veste ? Son cousin état ami avec Ezra, sinon ça ne pouvait pas être possible. Elle n'avait pas put embrasser … « Et ton cousin il s'appelle comment ? » London n'en croyait pas ses yeux, c'était une blague, on lui jouait un mauvais tour. London ferma les yeux, se décalant d'un pas restant assise aux côtés de Kylan. Mais comment avait-il put ? De toute façon, rien n'était sûr, son cousin devait être un très bon ami de Ezra, ce dernier ne souhaitant plus porter sa veste lui aurait donné, et l'aurait donné à Kylan. London repassa de nouveau sa main dans ses cheveux, essayant de chercher désespérément une solution dans sa tête.

    Quoi ? C'est lui qui venait de lui parlé comme ça ? London crut halluciné ! Mais il se prenait pour qui à lui parler comme ça. Elle avait bien le droit de lui poser des questions sur sa veste, lui l'avait bien m'embrasser sans rien demandé. London se mit alors à rire sous la stupidité de ses propos. Comme si elle aimait qu'il vienne le taquiner. Elle lui en voulait trop pour qu'elle apprécie sa présence. Ou du moins le fait qu'il l'embête sans être méchant. London ne savait plus où donné de la tête, mais pour le coup, pour ce qu'il venait de dire, elle ne put s'empêcher de rire et à nouveau de lui tenir tête. « Non mais tu délires ou quoi ? D'abord mon petit-ami, enfin non mon ex' petit-ami, a rompu par ta faute, ensuite tu viens me narguer et pour finir tu insinues que j'aime que tu me taquines ! T'as vraiment un problème Kylan ! »

    merci mapelle pour tes idées (aa)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylan J. Harlow
    Mr President ♦ It had to be you

avatar

Féminin Nombre de messages : 676
Age : 27
Pseudo : Nickyy.
Jukebox : Jonas Brothers - Paranoid
Crédits : © Kiwii & LJ.
Date d'inscription : 03/07/2008

Bienvenue en enfer...
Amis, amours, emmerdes.:
Peur.:
38/100  (38/100)
Quelque chose à dire ?: I love you my sweethearts. 26/11 ♥

MessageSujet: Re: When I close my eyes I see you | Pv' London Chérie.   Ven 14 Aoû - 23:05



    © icons4ever@lj.


    La situation devenait de plus en plus étrange. Kylan ne comprenait pas ce qu'il lui arrivait. Jamais il n'avait ressenti autant de sentiments contradictoires en même temps et il ne savait pas quoi en faire ni ne savait à quoi se fier. Il déglutit tout en passant sa main dans ses cheveux. Jamais une fille ne l'avait mis dans un état pareil mais comme à son habitude il ignora les battements affolés de son coeur préférant laisser cela au compte de la peur que lui inspirait ce camp. Mais oui ce n'était que ça. La peur. L'ignorance de savoir s'ils allaient s'en sortir vivants. Rien que ça. Uniquement ça. Il soupira. Au fond, il n'y croyait pas. Il y avait quelque chose de bizarre et d'ambiguë entre eux et il était bien déterminé à découvrir ce que c'était. Après son petit dérapage il ne rêvait que d'une chose : l'embrasser à nouveau mais il savait qu'elle n'était pas libre et qu'il devait se contrôler mais on ne lui a jamais interdit de la taquiner pas vrai ? Pfiouu quel esprit tordu dites moi. Au départ, s'il s'était approchée d'elle c'était pour s'excuser de l'avoir embrassé alors qu'elle avait un copain et puis..pour l'avoir près de lui il faut tout de même l'avouer mais à présent il n'avait plus envie de s'excuser. Mais alors plus du tout. Elle était bien trop désagréable à son gout et il n'avait pas pour coutume de se laisser faire. « Tes excuses tu peux te les garder Kylan, elles ne changeront rien à ce qui c'est passé. ». Il laissa les paroles infiltrer son esprit puis plongea à nouveau ses yeux dans les siens avant de lui répondre avec le plus de franchise dont il était capable.

    - T'as raison. Mes excuses ne serviraient à rien. Et puis...

    Les mots se coincèrent dans sa gorge. Il aurait voulu lui dire qu'il ne regrettait pas son geste mais plutôt le fait qu'elle ait un petit-ami. Il voulait lui dire mais les mots refusaient de franchir le pas de ses lèvres. A vrai dire, il a toujours été du genre mystérieux et s'ouvrir n'était franchement pas son truc. Il passa sa main dans ses cheveux puis la reposa accidentellement sur celle de London. Il sentit un frisson de plaisir lui parcourir tout le corps remontant le long de sa colonne vertébrale. Il s'empressa alors de retirer sa main de celle de London tout en sentant sa température corporelle monter d'un cran. Gloups. Il baissa les yeux se sentant soudain extrêmement troublé. Il se demandait si elle aussi avait sentit cette once d'électricité entre eux. Puis il chassa ces pensées de son esprit. Il ne ressentait rien. Rien du tout. Bon.

    Il leva à nouveau les yeux vers elle. London semblait comme nauséeuse. Que se passait-il bon sang ? Pourquoi se mettait-elle dans un état pareil à cause d'une foutue veste ? Il n'avait pas le droit de la porter au quoi ? La colère commença alors a faire des étincelles. Elle le cherchait et lui mourait d'envie de se prendre la tête avec elle. Bizarre ? Vous avez dit bizarre ? La vérité était qu'il préférait qu'elle l'engueules plutôt qu'elle l'ignore. C'était normal non ? Il soupira ne comprenant définitivement pas pourquoi elle s'acharnait sur cette veste. Il finit par baisser les yeux et se mit à l'analyser. C'était une simple veste en cuir qu'il avait emprunté à son cousin. Point à la ligne. Pas de qui en faire tout à plat. N'est ce pas ??! Il finit donc par lui répondre.Son visage blanchit alors. Hein ? Il était un peu paumé là. Ce n'était qu'une veste. Hein ? Soudain sans qu'il l'ait vu venir, London tira sur le col de sa veste l'attirant contre elle. Quoi ? Kylan ouvrit grand les yeux et sentit son coeur manquer un battement lorsque son parfum emplit ses narines. Non. Non. Non. Il ne ressentait rien du tout. Rien. Elle n'était qu'une emmerdeuse. Mais il ne put s'empêcher de se remémorer la sensation de ses lèvres contre les siennes. Gloups. Elle finit alors par s'éloigner l'air complètement nerveuse et paniquée. Elle ouvrit la bouche mais aucun mot n'en sortit. Kylan fronça les sourcils et l'interrogea du regard. Que se passait-il bordel ? London finit par ouvrir la bouche et sa question le figea sur place. « Et ton cousin il s'appelle comment ? ». Le prénom de son cousin ? Il passa sa main dans ses cheveux une énième fois avant de répondre d'un ton morne :

    - Ezra.

    Le jeune homme ne comprenait rien mais alors rien du tout. Elle avait flashé sur son cousin ou quoi ? Ne pouvait-elle pas parler et lui dire ce qui clochait au lieu de le laisser mariner ? Hein ? Il soupira se retenant pour ne pas lui demander comment il s'appelait son cousin à elle. Bah ouai peut-être tentait-elle simplement de mieux le connaitre. Mais oui bien sûr.

    « Mais tu m'emmerdes là. Tu dis que tu veux que je te foute la paix et après tu m'agresses en me demandant d'où vient ma veste. En fait tu meurs d'envie que je viennes te taquiner, t'es juste trop fière pour l'admettre.». Les mots étaient sortis tout seuls de sa bouche sans qu'il ait pu les arrêter ou quoi que ce soit. Il n'en revenait pas qu'il avait osé dire ça à voix haute. Quel nul. Quel boulet. Sa colère monta d'un cran. Pourquoi tout foutait le camp d'un coup ? Il se trouvait à des milliers de kilomètres de chez lui dans un foutu camp dans cette foutue ville. Il était censé s'amuser et tout et au lieu de ça il se trouvait en plein milieu d'un cauchemar. Et le pire dans tout ça était qu'il ne pouvait pas se réveiller. Il y avait de quoi péter les plombs nan ? Il baissa les yeux comme honteux de s'être laissé aller devant elle. Il mourrait d'envie de se disputer avec elle. Et...et de l'embrasser aussi. Bizarre ? Vous avez dit bizarre ? Il soupira ne sachant que dire ni que faire. Il ferait mieux d'aller se cacher. Oui. Se cacher dans un trou. Bien profond. Au moins là il ne ferait plus de conneries qu'il regretterait. En voilà une bonne idée. « Non mais tu délires ou quoi ? D'abord mon petit-ami, enfin non mon ex' petit-ami, a rompu par ta faute, ensuite tu viens me narguer et pour finir tu insinues que j'aime que tu me taquines ! T'as vraiment un problème Kylan ! ». London ne se laissait pas faire, ça n'était clairement pas dans son tempérament. Il déglutit se sentant plus bas que terre mais en analysant ses paroles il fronça les sourcils. Quoi ? Il ouvrit de grands yeux d'horreur. Son copain avait rompu avec elle ? A cause de lui et de son foutu baiser ? Non. Ce n'était pas possible. Il devait être en plein cauchemar. Il déglutit sentant la bile lui remonter au fond de la gorge. Il n'avait jamais été très...doué en relations et tout mais jamais il n'avait pensé qu'il briserait un couple. Quelle horreur. Jamais il ne pourrait se regarder dans le miroir. Jamais. Il se faisait honte. Se haïssait. Se détestait.

    - Quoi ??! Attends...Ne me dis pas que c'est Ezra qui t'a laissé tomber ?

    La lumière se fit alors dans son esprit. Tout s'expliquait enfin. Elle était...la copine d'Ezra. Oui. Enfin...elle l'était. Il sentit le sol s'ouvrir sous ses pieds. Non. Ça ne pouvait pas être vrai. Il lui jeta un coup d'œil inquiet lui faisait clairement comprendre qu'il voulait qu'elle n'appuie pas cette hypothèse là. Tout sauf ça. Attends. Sa faute ? Entièrement sa faute ? Elle se foutait de sa gueule ou quoi ? Sa colère monta alors d'un cran. Okay c'était lui qui l'avait embrassé malgré le fait qu'elle lui ait clairement fait comprendre qu'elle n'était pas libre mais au final elle s'est laissé faire. Elle n'a franchement pas mis beaucoup d'énergie à le repousser et pour dire vrai c'est elle qui a mis sa langue dans sa bouche par la suite si sa mémoire est bonne. Il ne l'a en aucun cas forcé. Il leva alors les yeux vers elle la fusillant du regard. Okay il avait sa part de responsabilité mais il n'était pas seul. Et si son copain a rompu juste comme ça sans chercher à comprendre c'est qu'il ne tenait pas vraiment à elle et que ça allait déjà mal entre eux. Point à la ligne.

    - Ma faute ? Okay j'avoue que j'ai commencé et que j'aurais pas dû mais t'as franchement pas mis beaucoup d'énergie à me repousser.


    > Mercii Ariia Chou' =P

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://to-walk-on-air.skyblog.com
London A. Newbury

avatar

Féminin Nombre de messages : 11
Age : 25
Pseudo : ca me parait évident --"
Jukebox : black keys - jonas b.
Crédits : chamallow (a)
Date d'inscription : 14/07/2009

Bienvenue en enfer...
Amis, amours, emmerdes.:
Peur.:
50/50  (50/50)
Quelque chose à dire ?:

MessageSujet: Re: When I close my eyes I see you | Pv' London Chérie.   Sam 15 Aoû - 1:20


    yenetai & zanessa4life92

    De tout façon, toute journée qui commencerait dans ce parc serait une journée pourrie, pourquoi s'attendait-elle à ce qu'elle passe une bonne journée entière dans ce parc ? C'était impossible. Elle ne pourrait pas s'amuser ici, cet endroit l'a terrifiait trop pour qu'elle puisse penser une seconde à prendre du plaisir dans un endroit pareil. London déglutit, elle ignorait pour combien de temps elle allait être coincée ici, peut-être qu'elle était destinée à mourir ici. Quel horreur, elle ne voulait pas mourir ici. Elle avait juste 19 ans, elle voulait encore vivre un bon paquet d'année et pas rester clôturée ici. Pourtant, elle était sûre que si elle cherchait bien, elle trouverait quelques choses pour s'amuser. Et ce quelques choses était peut-être sous ses yeux. London repoussa une mèche du devant de ses yeux, pour mieux observer ce qui s'offrait à elle, c'est-à-dire un parc désert, sans intérêt avec des vielles attractions. Si elles marchaient encore, London aurait adoré pouvoir en profiter. Sauf qu'elle savait parfaitement que si elle posait son pied sur l'une d'entre elles, elle allait littéralement s'effondrer sur elle. Elle avait envie de partir d'ici, elle savait qu'elle n'était pas la seule à avoir ce désir, mais elle en avait tellement envie. Envie de retrouver sa famille, sa vie d'avant. Elle aurait aimé que ça ne soit qu'un cauchemar, qu'elle se réveille paniquée dans les bras de Ezra et que celui-ci la rassure en lui disant que ce n'était qu'un mauvais cauchemar. Et puis ensuite elle se rendormirait tranquillement jusqu'à midi, et elle partirait ensuite faire du roller avec ses amies sur les bords de la plage en faisant les folles, pour finir elle trainerait à point d'heure sur la plage en elle-même avec les maitres nageurs et les vendeurs de bonbons. London sentit ses yeux brillés, elle se mordit alors la lèvre inférieure et leva les yeux au ciel dans l'espoir de ravaler ses larmes. Oui, elle voulait partir, et cette envie se faisait des plus oppressantes de jours en jours. Et puis indirectement, le fait d'être éloigné de sa vie d'avant lui permettait de prendre du recul, de voir les choses sous un autre angle. Cela ne changeait rien de toute façon, elle voulait rentré point barre. Et elle arriverait à ses fins, c'était certain.

    London sortit de ses pensées lorsqu'elle sentit la main de Kylan touchée la sienne. Pendant à peine une seconde, London sentit une grosse bouffée de chaleur lui traversée le corps. Ca voulait dire quoi ça au juste ? Rien. Ca ne voulait rien dire du tout, elle ne l'aimait pas. London s'empressa de remettre sa main surs ses genoux. Bien que peut-être elle aurait aimé la laissé là où elle était. À vrai dire elle ne détestait pas Kylan, il n'avait pas un fond méchant, il lui avait juste ruiné sa relation amoureuse avec un garçon à qui elle tenait énormément mais qui ne tenait pas elle autant qu'elle tenait à lui. Elle en était persuadée, elle ne connaissait aucun garçon capable de quitter une fille juste parce qu'elle en avait embrassé un autre. Ce n'est pas comme si elle avait couché avec lui quand même. C'était juste un baiser, rien de méchant. Elle ne comprenait toujours pas la réaction d'Ezra, mais elle avait bien compris qu'ils n'étaient plus ensemble. Elle aurait crut que cette rupture l'attristerait plus que ça. À l'instant présent, sa plus grosse crainte était que Kylan ai un lien de parenté avec Ezra. Pour un peu elle avait de la peine pour lui, si ils avaient effectivement un lien de parenté, Kylan était foutu, elle n'avait pas peur de le lui dire. Il fallait qu'il sache à quoi s'attendre. Bien qu'il devait savoir les conséquences de ses actes si il avait embrassé la copine de son cousin non ? La réponse à sa question, London s'y attendait. Mais malgré tout, elle espérait secrètement qu'elle se soit trompée. Coup de chance, elle avait raison. London ouvrit grand les yeux et se laisse tomber en arrière. Elle avait embrassé le cousin de son copain, c'était ignoble, dégoutant. London eut envie de se pendre. Elle regrettait tellement ce qui c'était passé, enfin pas complètement non plus, il ne faut pas croire. Elle avait beau avoir essayé de repousser Kylan sur le moment, elle avait finit par se laisser faire, et elle avait trouvé qu'il embrassait plutôt bien. Aucune comparaison avec Ezra, mais Kylan embrassait mille fois mieux que son cousin. London frémit à cette pensée.

    « Quoi ??! Attends...Ne me dis pas que c'est Ezra qui t'a laissé tomber ? » London leva de nouveau les yeux aux ciel, complètement désespérée de ce qu'il venait dire, franchement c'était évident. Et puis même il savait déjà la réponse alors pourquoi prendre la peine de formuler une question ? Une manière peut-être pour lui de s'assurer que c'était bien son cousin qui l'avait plaqué. London soupira tout en réfléchissant si ça valait vraiment la peine qu'elle réponde. « Non c'est pas Ezra c'est le chien du voisin! Tu réfléchis avant de parler? » C'était méchant, certes, mais il n'avait qu'à pas poser des questions stupides, il fallait réfléchir avant de parler. Plus elle le regardait, et plus London trouvait quelques choses d'attirant en Kylan, dans son attitude, sa façon de passer sa main dans ses cheveux. Très étrangement, elle eut envie de ressentir de nouveau ses lèvres posées contre les siennes, juste pour quelques secondes. Non, elle devenait folle, c'était du grand n'importe quoi. Elle ne l'aimait pas, elle n'aimait personne. London passa une énième fois sa main dans ses cheveux tout en essayant de chasser cette mauvaise pensée de sa tête. London détourna alors le regard et croisa celui de Kylan. Elle voyait bien qu'il était profondément choqué par ce qu'il venait d'apprendre, et elle aussi à vrai dire, c'est comme si le sort s'abattait sur elle, sur lui, sur eux. Au moins ils allaient être deux à subir les conséquences de ses actes, oui parce que elle dans tout ça elle avait juste subit, ce n'est pas comme si elle avait prit l'initiative de l'embrasser. London sentit alors de nouveau le regard de Kylan dans son dos, mais c'était plus violent cette fois, comme si il voulait la tuer avec ce regard. London vit alors volte-face au propos du jeune homme, celle-ci ne manqua pas de s'étouffer tellement Kylan paraissait sur de lui ! « Ma faute ? Okay j'avoue que j'ai commencé et que j'aurais pas dû mais t'as franchement pas mis beaucoup d'énergie à me repousser. » London si elle le pouvait lui aurait donné une grosse gifle et serait partit. Mais elle aimait bien se disputer avec lui, ça l'amusait et la divertissait plus qu'autres choses. London qui restait encore sous l'émotion de ce qui venait de s'abattre sur elle ne tarda pas à répondre à Kylan. « Alors ça c'est de loin la meilleure connerie que tu m'es sortie ! » London eut un petit rire forcée avant de continuer son flot de parole tout en soutenant le regard de Kylan ! « Si je ne t'ai pas repoussé c'est pour une seule raison, tu me faisais de la peine hors je ne voulais pas te briser le coeur. C'était juste par gentillesse pas parce que j'en avais envie rien ne m'attire chez toi Kylan, rien. » Et voilà, ça, c'était fait.

    devine ?(aa)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylan J. Harlow
    Mr President ♦ It had to be you

avatar

Féminin Nombre de messages : 676
Age : 27
Pseudo : Nickyy.
Jukebox : Jonas Brothers - Paranoid
Crédits : © Kiwii & LJ.
Date d'inscription : 03/07/2008

Bienvenue en enfer...
Amis, amours, emmerdes.:
Peur.:
38/100  (38/100)
Quelque chose à dire ?: I love you my sweethearts. 26/11 ♥

MessageSujet: Re: When I close my eyes I see you | Pv' London Chérie.   Sam 15 Aoû - 14:39



    © icons4ever@lj.


    La lumière se fit jour dans son esprit. C'était comme si tout s'emboitait parfaitement pour établir un puzzle des plus monstrueux. Kylan sentit la bile lui remonter au fond de la gorge. Ce n'était pas possible. Impossible. Ça ne pouvait pas se produire n'est ce pas ? Il avait beau se convaincre qu'il se faisait des films et qu'il n'allait pas tarder à se réveiller, au fond de lui il venait de comprendre. Comprendre dans quel merdier il venait tout juste de se fourrer. Avec en plus l'enfermement dans ce camp et la présence de son ex' petite-amie, c'était franchement la cerise sur le gâteau. Qu'avait-il fait de si mal pour mériter cela hein ? Il enfouit sa tête dans ses mains. Il avait embrassé la copine de son cousin. London. La petite-amie de son cousin Ezra. Et le pire dans tout ça était qu'Ezra les avait surpris et avait rompu avec London croyant à une tromperie de sa part. Gloups. Il n'en revenait pas de ce qu'il avait fait. Okay, il n'était pas très doué pour les relations humaines et tout ça mais jamais il n'avait fait de mal à une mouche. Jamais. Il avait fait rompre un couple et pas n'importe lequel. Il déglutit se sentant soudain pris de nausée. Il ne pourrait plus jamais se regarder dans le miroir. Jamais. Il se détestait. Se haïssait. Et il allait en prendre plein la gueule de la part de son cousin. Et...et..London et bah elle le détestait. Il fronça les sourcils. Pourquoi ça le dérangeait autant ? Pourquoi n'était-il pas autant touché pas leur rupture mais plutôt par le fait de l'avoir fait souffrir ? Il chassa ses pensées de son esprit. Il venait de toucher un point sensible et il n'avait franchement pas envie de l'aborder maintenant. Jamais à vrai dire. Non mais il n'y avait rien à abordé. Rien du tout. Il les avait fait rompre. Ils allaient tout deux le haïr. Point à la ligne. Hein ? Ça s'arrête là n'est ce pas ? Ouai et les battements accélérés de ton coeur t'en fait quoi au juste ? Oopsy.

    Le jeune homme releva les yeux vers London cherchait désespérément une réponse à sa question. Il savait que c'était stupide de poser cette question à haute voix alors que la réponse était on ne peut plus clair mais il avait besoin de sa confirmation comme pour rendre toute cette histoire on ne peut plus réelle. « Non c'est pas Ezra c'est le chien du voisin! Tu réfléchis avant de parler? ». C'était vache. Vache et méchant mais d'un autre côté il ne pouvait pas lui en vouloir, c'était de sa faute si son copain avait rompu avec elle. Enfin pas entièrement sa faute non plus faut pas pousser. Et puis...elle était tellement sexy et irrésistible quand elle s'énervait sur lui. C'était mieux qu'elle l'ignore après tout. Au moins, il n'était pas invisible à ses yeux, c'était tout ce qui comptait. Kylan se répéta ses paroles en boucle dans sa tête sentant la terre s'écrouler juste en dessous de lui. Il tombait, tombait et s'écrasait sur le sol. Pourquoi tout foutait le camp d'un coup ? D'abord ce camp de malheur. Ensuite son ex' qui refait surface. Et maintenant ça ? Il y avait clairement quelqu'un qui lui en voulait mais il ne comprenait pas pourquoi. Il n'avait jamais rien fait de terrible pour mériter tout cela, si ? Bon une seule chose. Il avait embrassé une fille alors qu'elle n'était pas libre. Une simple boulette. Une simple incapacité de résister. De contrôler ses pulsions. Et voilà où il en était. Bravo. Bel esprit jeune homme.

    - Wow. Je savais pas. J'suis...désolé mais...t'as pas le droit de rejeter toute la faute sur moi. Okay j'ai ma part de responsabilité je ne peux pas le nier mais j'suis pas seul à blâmer dans cette histoire. Après tout on était deux à s'embrasser et puis...s'il a rompu comme ça sans demander la moindre explication c'est qu'il ne tenait pas vraiment à toi. Désolé d'être aussi cru mais c'est la vérité alors arrête de dire que tout ça est entièrement ma faute.

    « Non mais tu délires ou quoi ? D'abord mon petit-ami, enfin non mon ex' petit-ami, a rompu par ta faute, ensuite tu viens me narguer et pour finir tu insinues que j'aime que tu me taquines ! T'as vraiment un problème Kylan ! ». Il sentait la colère de London monter d'un cran, l'électricité entre leurs deux corps était pratiquement palpable. Il déglutit. Se trouver si près d'elle le rendait...nerveux. C'était étrange. Il ressentait un tas de sentiments et ne comprenait pas pourquoi. Il mourait d'envie de se disputer avec elle et de l'embrasser aussi. Sentir ses lèvres contre les siennes. Elle était tellement...adorable quand elle s'énervait. Jamais une fille ne l'avait mis dans un état pareil. Il tentant tant bien que mal de défaire ce sac de nœuds mais tout était tellement emmêler qu'il n'y comprenait rien. Il voulait comprendre. Comprendre ce qui se passait dans son coeur mais il ne pouvait pas. Non. Elle était la copine de son cousin ou du moins son ex' copine, il avait déjà fait assez de dégâts comme cela. Et puis...elle ne l'aimait pas elle. Elle le haïssait au contraire. A moins que...à moins que quoi ? Il soupira. Il se faisait clairement des films. Les paroles de London retentirent à nouveau dans son esprit embrumé. Quoi ? Sa faute ? Entièrement sa faute ? Elle plaisantait n'est ce pas ? Il sentit sa colère monter comme la lave d'un volcan. Ça allait péter. Ce n'était pas dans son habitude de se laisser faire. Okay il l'avait embrassé, c'était lui qui avait commencé et il n'avait rien écouter sur le fait qu'elle lui ait dit qu'elle avait un petit-ami et tout. Mais si sa mémoire est bonne, elle ne l'a pas franchement repoussé. Et elle avait eu l'air d'apprécier. Ils étaient deux à s'embrasser en fin de compte. Et puis, si Ezra a rompu avec elle comme ça sans demander d'explications c'est qu'il ne tenait pas franchement à elle. Point à la ligne.

    London le fusilla du regard avant de partir d'un rire jaune. Elle soutint son regard tout en lui répondait d'un ton qui se voulait narquois : « Si je ne t'ai pas repoussé c'est pour une seule raison, tu me faisais de la peine hors je ne voulais pas te briser le coeur. C'était juste par gentillesse pas parce que j'en avais envie rien ne m'attire chez toi Kylan, rien. ». Il en aurait eu le coeur brisé s'il ne savait pas que tout ce qu'elle racontait était du pure mensonge. Elle mentait il le savait. Il était là quand ils se sont embrassés et elle n'était pas aussi bonne comédienne que cela. Impossible. Il se rappelle parfaitement qu'elle a tenté de le repousser en disant qu'elle n'était pas intéressé et tout mais par la suite elle s'est comme laissé aller et s'est plongé dans leur baiser. Il n'était pas dupe. Ces paroles le blessèrent tout de même. Bah oui ça fait mal lorsque celle qu'on aime - non non qu'on aime pas qu'on...hum...apprécie..- vous dit qu'elle n'est pas attirée par vous. Genre l'effet d'un poignard qu'on t'enfonce dans le coeur jusqu'à que tu crèves de douleur. Mmh. Appétissant. Kylan plongea son regard dans le sien avec de répondre avec une franchise déconcertante.

    - Je te crois pas une seconde. Kylan se rapprocha alors d'elle posant à nouveau sa main sur la sienne mais cette fois intentionnellement. - Donc..tu vas me dire que tu ne ressens rien du tout là ? Que ton coeur ne s'emballe pas et qu'aucun papillon ne s'agitent dans ton ventre c'est ça ? Il retira sa main de la sienne puis rapprocha sa tête de la sienne plongeant ses yeux dans les siens. Il allait l'embrasser quand soudain, une pluie torrentielle s'abattit sur eux. Le jeune homme jeta un coup d'œil à London puis regarda aux alentours. Ils allaient qu'ils s'abritent sinon ils seraient malades comme des chiens le lendemain et c'était moins que certain qu'il y ait des médicaments dans ce camp de malheur. Son regard s'attarda alors sur la maison hantée. Il se leva d'un bond tandis qu'un éclair traversait le ciel. London le suivit sans broncher encore troublée par ce qui venait tout juste de se passer. Les deux jeunes gens entrèrent alors dans la maison hantée. A l'abri.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://to-walk-on-air.skyblog.com
London A. Newbury

avatar

Féminin Nombre de messages : 11
Age : 25
Pseudo : ca me parait évident --"
Jukebox : black keys - jonas b.
Crédits : chamallow (a)
Date d'inscription : 14/07/2009

Bienvenue en enfer...
Amis, amours, emmerdes.:
Peur.:
50/50  (50/50)
Quelque chose à dire ?:

MessageSujet: Re: When I close my eyes I see you | Pv' London Chérie.   Ven 28 Aoû - 23:22


    yenetai & zanessa4life92

    Ce n'est pas comme si London n'aimait pas Kylan, elle lui reprochait juste d'avoir plus ou moins poussé son petit copain à rompre avec elle. Et avec le recul elle se disait que c'était surement mieux comme ça, parce que finalement si on lui demandait de dresser la liste des choses qu'elle aimait chez Ezra elle aurait put citer une ou deux choses comme le fait de se sentir à l'abris dans ses bras, et le regard dans les yeux qui vous donne l'impression d'être seule au monde avec lui, sauf que ce n'était absolument pas le cas. Ezra était plutôt comme une sorte de meilleur ami ou presque, London s'entendait plutôt bien avec lui, bien que parfois cela parte en petite dispute. Elle avait toujours vu l'attirance qu'il avait pour sa meilleure amie, elle le sentait, c'était facile de faire semblant, si facile que London y arrivait à la perfection et Ezra aussi visiblement. Évidemment que la voir en train d'embrasser un autre garçon était un excellent prétexte pour rompre avec elle, mais cela montrait entre autre qu'il ne tenait absolument pas à elle. London se rappelait juste après avoir intercepté le regard de Ezra se posé sur elle alors qu'elle embrassait Kylan, London était partie à sa poursuite en hurlant que ce n'était pas ce qu'il croyait avoir vu. Sauf que c'était bien ce qu'il avait vu, elle avait embrassé Kylan. Et avec beaucoup d'étonnement cela ne lui avait pas déplu du tout. Si elle avait put prolonger ce baiser encore quelques secondes elle l'aurait fait volontiers. Mais elle ne pouvait pas, elle s'était entêté à récupéré Ezra d'une manière où d'une autre, même si elle savait d'avance que c'était peine perdue elle voulait essayer. Elle avait trop peur de ce qui pouvait lui arriver ici, elle avait besoin de quelqu'un en plus de sa meilleure amie pour au moins essayer de la rassurée.

    Et si cette personne pouvait justement être Kylan ? Non, là c'était la plus grosse débilité à laquelle London ai songée depuis qu'elle était assise sur ses marches en compagnie de Kylan. Elle avait juste envie d'un énorme câlin de la part de sa maman, que celle ci lui dise que tout se passerait bien, et pour finir qu'elles aillent toutes les deux dans un café se prendre une grosse glace. C'était son envie du moment, comme celle d'une femme enceinte qui voudrait des fraises. London aurait aimé que tout soit beaucoup plus simple, qu'elle ne s'accroche pas autant à sa relation avec Ezra aurait beaucoup aidé par exemple. Mais non elle avait encore cette petite lueur d'espoir qui lui disait que si Kylan lui expliquait peut-être qu'il reviendrait vers elle. C'était ridicule. Et même Kylan semblait avoir compris que c'était fini. London écouta attentivement le flot de paroles du jeune homme et une fois terminé, elle baissa aussitôt les yeux en signe de gêne, peut-être même de honte. Il avait raison, entièrement raison. Elle l'avait embrassé aussi, elle avait finit par se laisser faire et donc à avoir sa part de responsabilité dans ce geste. Bien évidemment elle était trop entêtée pour l'avouer, pour lui avouer, et encore plus têtue pour lui dire qu'il avait raison, c'était hors de question. Kylan toucha alors directement le point sensible de London en parlant de la rupture de Ezra. Dit à l'oral cela faisait beaucoup plus mal que par la pensée. C'était la première personne qui lui disait franchement qu'il n'y avait aucune chance, et que il ne tenait pas à elle. C'était très douleur. London passa sa main sur son avant bras tout en conservant le regard fixé sur ses converses noires. Ezra l'avait quitté, il ne tenait pas à elle, c'était fini. Son cousin l'avait dit, et c'était son cousin, il le connait donc très bien. Winnie poussa un faible soupir mais assez inaudible par Kylan.

    Elle laissa de nouveau une mèche tomber sur ses yeux, puis après quelques secondes de méditations, elle releva de nouveau la tête. Elle était trop humble subitement, il fallait qu'elle se ressaisisse et très vite. « Si je ne t'ai pas repoussé c'est pour une seule raison, tu me faisais de la peine hors je ne voulais pas te briser le coeur. C'était juste par gentillesse pas parce que j'en avais envie rien ne m'attire chez toi Kylan, rien. » Elle savait elle même que ce qu'elle venait de dire n'était qu'un gros mensonge. Physiquement il l'attirait, ses belles boucles brunes soyeuses, ses yeux bruns, son visage, tout l'attirait. Même elle ne croyait pas une seconde à ce qu'elle venait de dire, ça lui faisait de la peine de s'être trahie avec autant de facilité. London soutint alors le regard de Kylan puis le détourna aussitôt vers l'herbe sèche sous le panneau qui annonçait la maison hantée. Elle voulait le laisser là, que cette histoire s'arrête ici. Mais elle savait; bizarrement, qu'elle allait continuer à revoir Kylan : ils étaient coincés dans le même camp cauchemardesque. London sentit alors Kylan se rapproché d'elle un peu trop près. Elle détourna son regard à l'opposé faisant mine de l'ignorer. Pourtant elle ne pouvait pas ignorer sa main sur la sienne, c'était impossible. Les battements de London s'accélérèrent à une vitesse phénoménale. Elle ferma les yeux quelques secondes espérant bêtement que cela apaise son rythme cardiaque. London tourna finalement la tête pour se retrouver face à Kylan. Elle en perdait presque son souffle. Il fallait que tout ça se stop. « Donc..tu vas me dire que tu ne ressens rien du tout là ? Que ton coeur ne s'emballe pas et qu'aucun papillon ne s'agitent dans ton ventre c'est ça ? » London serra son poing essayant d'être la plus convaincante possible. «  Non je ressens rien du tout...je crois. Enfin non je ressens rien pas de papillons, ni de libellules rien. » La main de Kylan se retira de la sienne avec délicatesse, tandis qu'il plongeait son regard dans le sien. Son coeur allait explosé, il fallait qu'il arrête maintenant. Qu'elle arrête de rentrer dans son jeu. Sauf que c'était incontrôlable, c'est comme si son cerveau ne dirigeait plus rien.

    Une petite goutte d'eau tomba alors sur le nez de London, celle-ci se recula levant les yeux au ciel et constata rapidement que les tons du ciel avait viré au gris/noir. Puis elle sentit comme un gros et puissant jet d'eau tomber sur elle. London regarda alors Kylan rentré à l'intérieur de ce truc à moitié cassée aussi dit maison hantée et elle ne tarda pas à le suivre à l'intérieur. Son t-shirt blanc était trempé dans le dos, si bien que le tissu lui collait à la peau. Elle s'avança auprès des marches avec la peur constante que le plancher s'effondre sous ses pieds et préféra finalement s'appuyer contre un mur plutôt que de s'assoir sur ces marches branlantes. London leva alors la tête croisant ainsi le regard de Kylan. Son t-shirt avait aussi était mouillé, la veste en cuir de son cousin aussi, ses cheveux aussi. London détestait la pluie, à vrai dire à Miami il était rare de sortir avec un parapluie mais plutôt avec des lunettes de soleil. London se mordit la lèvre inférieure, il ne fallait pas qu'elle fasse ça, mais son coeur en avait déjà décidé autrement. Sans vraiment lui demander son avis, London se dirigea droit sur Kylan et posa de nouveau ses lèvres sur les siennes. Rien que ce simple contact provoqua une bouffée de chaleur chez la jeune fille. Tout en embrassant avidement Kylan, London passa discrètement sa main sous son t-shirt. Si il lui demandait pourquoi elle trouverait un prétexte idiot pour justifier son geste. Rien que le contact de sa main sur sa peau provoqua une seconde bouffée de chaleur chez London, son coeur n'arrêtait pas de cognée fort contre sa poitrine, elle sentait des frissons remonter sa colonne vertébrale. Puis elle se rendit compte que ce qu'elle faisait était idiot et qu'elle allait se faire rembarrer d'une minute à l'autre. Tan pis. Fichue impulsion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylan J. Harlow
    Mr President ♦ It had to be you

avatar

Féminin Nombre de messages : 676
Age : 27
Pseudo : Nickyy.
Jukebox : Jonas Brothers - Paranoid
Crédits : © Kiwii & LJ.
Date d'inscription : 03/07/2008

Bienvenue en enfer...
Amis, amours, emmerdes.:
Peur.:
38/100  (38/100)
Quelque chose à dire ?: I love you my sweethearts. 26/11 ♥

MessageSujet: Re: When I close my eyes I see you | Pv' London Chérie.   Lun 31 Aoû - 12:56



    © icons4ever@lj.


    « Si je ne t'ai pas repoussé c'est pour une seule raison, tu me faisais de la peine hors je ne voulais pas te briser le coeur. C'était juste par gentillesse pas parce que j'en avais envie rien ne m'attire chez toi Kylan, rien. ». Kylan haussa les sourcils. Ces paroles lui auraient fait l'effet d'un poignard qu'on enfonce dans son pauvre petit coeur meurtri s'il ne savait pas qu'elle mentait. Car oui. Elle mentait. Après tout, ils étaient deux à s'embrasser ce jour là. Et pour dire vrai, elle n'a pas franchement mis beaucoup d'énergie à le repousser même si au départ elle tentait de se détacher de son étreinte. Il déglutit. Pourquoi se voilait-elle la face ? Elle pensait qu'elle avait encore une chance avec Ezra ? Il soupira. Il la comprenait dans un sens, c'est vrai quoi ce n'est pas toujours facile de tourner la page surtout quand on a pas eu l'occasion de s'expliquer. Mais il fallait qu'elle s'y fasse. Ezra l'avait laissé tomber. Comme ça, sans même chercher à comprendre. Cela prouvait bien que ça n'allait pas fort entre eux pas vrai ? Ce n'était pas comme s'il était l'unique responsable de leur rupture si ? Il passa sa main dans ses cheveux, nerveux. Okay. Okay, il avait sa part de responsabilité là dedans, il ne pouvait le nier mais il n'était pas le seul. London lui avait rendu son baiser s'il s'en souvient bien. Et si elle lui a rendu c'est qu'elle en avait envie quelque part non ? Et pas parce qu'elle avait pitié ou autre connerie dans le genre ? Kylan ne pouvait pas la forcer à l'aimer - pas qu'il l'aime ni rien hein - mais il ne pouvait pas non plus la laisser se mentir à elle même. Ça non. Ce n'est pas dans le tempérament du jeune homme de se laisser accuser à tort. Un sourire narquois apparut sur la visage du jeune homme tandis que les paroles de London se répétaient en boucle dans sa tête. Pourquoi ça le faisait souffrir ? Pourquoi ça lui faisait aussi mal de l'entendre dire qu'elle n'était pas attiré par lui ? Hein ? Il n'était tout de même pas...? Non. Non. Mais...alors pourquoi meurt-il d'envie de sentir ses lèvres à nouveau contre les siennes hein ? Et pourquoi ressent-il ces petits picotement de plaisir à chaque fois qu'elle se rapprocha un peu plus de lui ? Du désir. Oui. Ce n'était que du désir. Rien d'autre. Et puis..s'il l'aimait - et ce n'est qu'hypothétique hein - et bien...euh...il serait plutôt mal barré vu qu'elle est l'ex de son cousin et..et qu'elle ne l'aime pas voilà tout. Mais il ne ressent rien de tout cela pas vrai ?

    « Je te crois pas une seconde.» Kylan se rapprocha alors d'elle posant à nouveau sa main sur la sienne mais cette fois intentionnellement. « Donc..tu vas me dire que tu ne ressens rien du tout là ? Que ton coeur ne s'emballe pas et qu'aucun papillon ne s'agitent dans ton ventre c'est ça ? » Il retira sa main de la sienne puis rapprocha sa tête de la sienne plongeant ses yeux dans les siens. Il sentit London se crisper au contact de sa peau contre la sienne. Elle se retourna ensuite vers lui, les yeux comme inquiets de se qui allait se passer par la suite, comme si elle ne voulait pas ressentir ce qu'elle ressentait en ce moment même. Kylan sourit intérieurement. Il avait raison. Elle le désirait elle aussi, elle ne pouvait le nier plu longtemps. « Non je ressens rien du tout...je crois. Enfin non je ressens rien pas de papillons, ni de libellules rien. ». Il ne la croyait pas une seconde, il voyait bien qu'elle était perturbé comme lui l'était. Il la regarda alors un petit sourire aux coins des lèvres. Pourquoi niait-elle l'évidence ? Ne pouvait-elle pas l'accepter ? Peut-être..aimait-elle encore Ezra et tout ce qu'elle ressentait envers lui était une attirance physique. Il déglutit. Pourquoi ça lui faisait aussi mal ? Voulait-il que ce soit plus que cela ? Il fronça les sourcils. Il n'en savait rien. Tout ce qu'il savait c'était qu'il voulait sentir son corps contre le sien et ne plus jamais la laisser partir.

    Kylan posa à nouveau son regard dans le sien et se rapprocha un peu plus. Il sentait le souffle saccadé de London et..et son parfum. Son coeur manqua un battement. Soudain, il faisait bien trop chaud et on coeur battait bien trop vite à son gout. C'était quoi de bordel ? Jamais, il n'avait ressenti un truc pareil. Jamais. Et ça le faisait nettement flipper. Soudain, une pluie torrentielle s'abattit sur eux interrompant le geste de Kylan. Le jeune homme jeta un coup d'œil à London puis regarda aux alentours. Ils allaient qu'ils s'abritent sinon ils seraient malades comme des chiens le lendemain et c'était moins que certain qu'il y ait des médicaments dans ce camp de malheur. Son regard s'attarda alors sur la maison hantée. Il se leva d'un bond tandis qu'un éclair traversait le ciel. London le suivit sans broncher encore troublée par ce qui venait tout juste de se passer. Les deux jeunes gens entrèrent alors dans la maison hantée. A l'abri. London s'adossa alors contre un mur tandis que Kylan faisait les cent pas encore perturbé par ce qui venait de se passer. Il jeta un coup d'œil à London et croisa son regard. Il s'empressa alors de le détourner. Il avait peur de ce qu'il allait découvrir dans ses yeux. De la pitié ? Sûrement. Les pensées de Kylan vagabondaient dans tous les sens. La première fois qu'il l'avait vu. Ses yeux. Sa bouche. Ses lèvres. Son sourire. Il déglutit chassant ses pensées de son esprit. Il n'arrivait pas encore à le formuler à voix haute mais sa situation était plus que clair et...dramatique par la même occasion. Il était tombé amoureux de l'ex de son cousin. Gloups.

    Les minutes passèrent et les deux jeunes gens restèrent là sans bouger à écouter la pluie qui tambourinaient sur le toit de la maison. Il faisait noir à l'intérieur et la seul lumière provenait d'une minuscule fenètre. La maison était franchement dans un sale état mais ils n'avaient aucun autre endroit où aller. Ils allaient devoir prendre leur mal en patience en attendant que ça se calme. Soudain, London se dirigea droit sur Kylan et posa de nouveau ses lèvres sur les siennes. Le jeune homme fronça les sourcils de surprise. Quoi ? Comment ? Okay, il avait remarqué qu'il ne la laissait pas indifférente mais...mais...n'est-ce pas elle qui vient de lui dire qu'elle ne ressentait rien à son égard ? Les pensées du jeune homme s'agitèrent dans son esprit à la recherche d'une explication. Mais il ne trouva rien. Par contre, il sentit la main de London se faufiler sous son tee-shirt trempé. Il déglutit. Non. Non. Il ne fallait pas. C'était un piège. Un piège. Il allait tombé dedans. La tête la première. Le jeune homme fit alors taire sa conscience. Il ne pouvait pas résister. Kylan lui rendit alors avidement son baiser l'attirant tout contre lui. Son parfum emplit ses narines tandis que des milliers de frissons remontèrent le long de sa colonne vertébrale. Il ne devrait pas ressentir cela mais il ne pouvait rien y faire. Son coeur battit la chamade tandis que la main de London remonta plus haut sur son tee-shirt. Elle allait le tuer. Littéralement le tuer. Il s'éloigna alors d'elle brusquement alors que son corps lui ordonnait plutôt le contraire. Il baissa les yeux honteux comme si elle venait de le prendre la main dans le sac. Il déglutit puis après quelques minutes il finit par lui demander d'une voix timide que seule une personne troublée pouvait avoir:

    - Pourquoi t'as fais ça ? Je...je comprend pas.

    Si ça se trouve, tout ce qu'elle ressentait pour lui était de la pitié. Rien qu'à cette pensée il sentit son coeur se serrer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://to-walk-on-air.skyblog.com
London A. Newbury

avatar

Féminin Nombre de messages : 11
Age : 25
Pseudo : ca me parait évident --"
Jukebox : black keys - jonas b.
Crédits : chamallow (a)
Date d'inscription : 14/07/2009

Bienvenue en enfer...
Amis, amours, emmerdes.:
Peur.:
50/50  (50/50)
Quelque chose à dire ?:

MessageSujet: Re: When I close my eyes I see you | Pv' London Chérie.   Lun 31 Aoû - 18:45


    yenetai & zanessa4life92

    Elle se doutait qu'elle n'aurait pas dut faire ça, elle n'aurait pas dut l'embrasser. C'était mal, et c'était contraire à ses propos. Or London suivait toujours ce qu'elle disait, c'était la première fois où elle agissait contre ses paroles, et, étrangement, cela lui faisait un bien fou. Ce n'était pas du genre de London d'agir sous ses impulsions, elle était forte pour ce qui était de se contrôler, elle aimait avoir un contrôle sur ce qu'elle faisait. Rares étaient les fois où elle écoutait plus son coeur que son cerveau. Pourtant avec Kylan, depuis qu'elle avait déposé ses lèvres sur les siennes, son cerveau ne semblait plus fonctionner, son coeur avait décidé de prendre le devant. Elle ne savait pas ce qu'elle ressentait à l'égard de Kylan, tout était complètement confus. Elle ignorait si elle éprouvait encore de la haine ou bien si elle commençait à l'apprécier. Après tout c'est vrai qu'il n'était peu être pas si bête que ça. Si elle se souvenait bien, au départ de leur conversation il avait voulu s'excuser. C'était plutôt sympa de sa part mais malgré tout, London l'avait envoyé promené. En même temps il fallait qu'il comprenne ce que cela faisait de se faire envoyer bouler. Parce que c'était ce qu'il était arrivé. Elle aurait au moins aimé s'expliquer avec Ezra, lui expliquer ce qui c'était vraiment passé, mais elle n'avait pas eu cette chance, elle avait juste eu le droit à une rupture. C'est surement pour ça qu'elle se sentait aussi mal depuis que Ezra avait rompu, elle voulait juste lui parler de cette histoire, après amis ou pas peut lui importait. Elle voulait juste ne plus être impliquée dans cette histoire, se détaché de ça. En y réfléchissant d'un peu plus près, si Ezra n'avait pas rompu il y a quelques jours, il l'aurait surement fait plus tard sous un autre prétexte. Un prétexte encore plus stupide que celui là. Alors autant que tout lui tombe dessus comme ça c'était fait.

    Pour la première fois de sa vie London cédait à une de ses impulsions en embrassant Kylan. Ca l'avait prit soudainement. Mais encore une fois ce n'était pas de sa faute, il s'était engagé sur ce terrain là le premier. C'est lui qui avait commencé à posé sa main sur la sienne, lui qui avait approché dangereusement son visage du sien, lui qui avait regardé avec intensité ses beaux yeux bruns. Elle était à deux doigts de craquer, si ce n'était pas déjà fait. Elle n'avait pas compris pourquoi il avait fait ça, elle avait juste compris que le simple fait qu'il se rapproche d'elle avait fait accélérer le rythme de son coeur, chose qu'elle n'aimait pas du tout. Heureusement pour elle, une pluie torrentielle c'était abattue sur eux. London ne comptait pas en rester là, c'était trop facile. Pourtant ce n'était pas facile de jouer sur un terrain inconnu. Des tas de questions venaient et sortaient de son esprit, elle avait beaucoup de mal à comprendre ce qui se passait. Elle était rentrée dans cette maison hantée toujours troublée par ce qu'il venait de faire, par ce qu'elle venait de ressentir lorsque sa main avait touché la sienne : des sortes de petits picotements mais qui n'avaient absolument rien de désagréable, mais qui ne cessaient d'augmenter au fur et à mesure que Kylan conservait sa main sur la sienne. Et puis tout s'était brutalement arrêté et elle se retrouvait alors dans cette maison hantée, susceptible de s'effondrer sur eux à n'importe quel moment. Ce n'était absolument pas rassurant. London remarqua l'anxiété du jeune homme, ce n'était pas dur à deviner, il marchait tout seul dans la maison. London rit intérieurement, elle n'avait jamais vu quelqu'un faire ça. Elle intercepta alors pendant quelques maigres secondes le regard de Kylan, mais celui ci détourna très vite son regard. London soupira tout en essayant de faire le point sur ce qu'il venait de se passer mais c'était comme impossible. Elle aurait aimer savoir ce que Kylan pensait, il semblait vraiment perturbé par ce qu'il venait de se passer. Au moins ils partageaient un point commun.

    London aurait très bien put lui poser la question, lui demander ce qu'il avait voulu faire, pourquoi il avait agit de la sorte... Mais elle n'osait pas briser le silence, surtout pour dire quelques choses d'aussi stupide. London continua de regarder Kylan, examinant chaque petit détail chez lui, en passant de la façon dont il était habillé jusqu'à son visage. Elle finit par lever les yeux aux ciels tout en essayant de se concentrer sur autres choses que les battements de son coeur qui s'accéléraient sans raison. London fixa alors un vieux cadre bancal de la maison espérant que son rythme cardiaque allait s'apaiser mais cela n'y changea rien. Et sans écouter son cerveau qui lui disait simplement d'attendre que la pluie passe, elle alla d'un pas plutôt décidé embrasser Kylan. Comme lorsqu'il l'avait embrassé contre son gré, sauf que lui n'essayait pas de partir en prétendant qu'il avait une petite-copine. Non au contraire, il lui rendit son baiser, comme elle avait finit par le faire la fois précédente. Elle savait que ça n'allait pas durer une éternité, après avoir vu Kylan tourné en rond comme il l'avait fait juste après avoir voulu l'embrasser, elle était sûre qu'il allait réagir à ce qu'elle venait de faire. Essayer de comprendre pourquoi elle l'embrassait ainsi, pourquoi elle glissait sans crainte sa mai sous son T-shirt. À vrai dire même elle ne savait pas ce qu'elle faisait, elle appréciait juste le fait que lorsqu'elle embrassait Kylan, son coeur battait toujours aussi vite mais se faisait beaucoup moins ressentir, elle appréciait cette odeur de chlorophylle qu'il dégageait, elle appréciait la délicatesse et la sensualité qu'il avait lorsqu'il l'embrassait. Tout cela aurait put très vite devenir addictif, le pire c'était que c'était déjà fait. Kylan se détacha alors de London et se recula de nouveau. London se demanda alors si il n'allait pas faire la même chose que toute à l'heure, c'est-à-dire réfléchir en marchant. À cette idée London ne put se retenir de rire, rire qu'elle s'empressa d'étouffer avec sa main. Elle s'adossa alors contre le mur le plus naturellement du monde. « Pourquoi t'as fais ça ? Je...je comprend pas. » London s'attendait à cette question, et elle aurait aimé lui répondre qu'elle non plus ne comprenait pas, qu'elle avait agit sans se contrôler.

    London se laissa, comme à son habitude, tomber contre le mur et s'assit les jambes tendues. Elle leva alors les yeux vers Kylan cherchant à atteindre son regard. « Même moi je sais pas pour l'instant alors... Enfin je veux dire, peut-être que j'ai fais ça parce que j'en avais envie... »London soutenu le regard de Kylan malgré l'hésitation dans ses mots. Elle continua de l'observer puis passa une mèche derrière ses oreilles. « Et toi Kylan, pourquoi t'as continué ? Pourquoi t'es pas parti dès le début ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylan J. Harlow
    Mr President ♦ It had to be you

avatar

Féminin Nombre de messages : 676
Age : 27
Pseudo : Nickyy.
Jukebox : Jonas Brothers - Paranoid
Crédits : © Kiwii & LJ.
Date d'inscription : 03/07/2008

Bienvenue en enfer...
Amis, amours, emmerdes.:
Peur.:
38/100  (38/100)
Quelque chose à dire ?: I love you my sweethearts. 26/11 ♥

MessageSujet: Re: When I close my eyes I see you | Pv' London Chérie.   Lun 31 Aoû - 21:41



    © icons4ever@lj.


    La situation était étrange. Kylan pouvait pratiquement sentir la tension s'installer entre eux. Il déglutit encore troublé par ce qui venait tout juste de se passer. Pourquoi s'était-il comporté de la sorte avec London ? Pourquoi ça lui important tant de lui prouver qu'elle n'était pas indifférente à son charme ? Ca ne devrait pas le toucher autant, ce n'était pas comme si il était amoureux d'elle ou quoi que ce soit, pas vrai ? Soudain, il n'était plus sûr de rien. Il repensa à leur première rencontre. Il entendait encore ses battements de coeur battre à cent à l'heure et ses mains devenir moites alors qu'il s'approchait d'elle. Il lui avait fait son petit numéro et servi quelques blagues avant de - n'y tenant plus - l'embrasser passionnément. Plus il analysait son geste plus il se demandait si ce n'était pas plus que du désir qu'il ressentait pour London. Il soupira chassant ses pensées de son esprit. Non. Non. Il n'était pas amoureux d'elle, ça ne se pouvait pas. Déjà parce qu'il s'était promis de ne plus souffrir à cause d'une fille et de deux ce serait clairement bizarre de sortir avec l'ex' de son cousin. Attendez...qui a dit qu'elle ressentait la même chose ? Kylan passa sa main dans ses cheveux, nerveux puis se mit à faire les cent pas dans la maison tandis que la pluie s'abattait avec violence sur le toit. Il tourna la tête vers London et croisa son regard. Il s'empressa alors de se détourner. Il avait peur. Peur de ce qu'il pourrait lire dans ses yeux. La vérité était - même s'il refuse de se l'avouer - qu'il mourrait d'envie de l'embrasser encore et encore.

    Soudain, comme si elle avait lu dans ses pensées, London se dirigea droit vers lui et posa ses lèvres sur les siennes. Le jeune homme se sentit comme électrocuté et un million de frissons se propagèrent dans tout son corps. Comment faisait-elle cela ? Jamais une fille ne l'avait mit dans un état pareil. Il fronça les sourcils tentant de ne pas céder à la tentation. C'était un piège. Un piège qu'elle lui tendait pour voir s'il était complètement accro' à elle ou pas. Il sentit sa main se faufiler sous son tee-shirt et là il arrêta de penser. Son coeur se mit à battre plus vite et ses mains devinrent moite. Des frissons lui remontèrent le long de la colonne vertébrale tandis qu'il l'attira brusquement tout contre lui. Il ne pouvait pas résister. Elle le tentait. C'était de sa faute. C'était peut-être une erreur, il était peut-être tombé dans son piège mais à ce moment précis il n'en avait que faire. Il voulait juste sentir ses lèvres contre les siennes. Kylan lui rendit donc avidement son baiser puis s'éloigna d'un coup. Il baissa les yeux honteux. Ce petit jeu - si ça en était un - venait juste de lui prouver combien il était accro' à elle. Combien...combien il l'aimait car il avait peu se le cacher, il savait au fond de lui que c'était plus que de l'attirance qu'il ressentait pour elle. Beaucoup plus. Le jeune homme resta muet pendant une bonne minute incapable de dire quoi que ce soit. Après tout que pouvait-il dire ? Hum..c'était sympa ? Non. Non. Il ne pouvait pas dire ça. Il respira un bon coup puis lui demanda pourquoi elle l'avait embrassé. C'est vrai quoi, elle lui dit qu'elle n'est pas du tout attiré par lui, qu'elle ne ressent que de la pitié à son égard et ensuite elle l'embrassa passionnément. Il avait besoin qu'on lui explique là. N'était-il qu'un passe-temps ? Un moyen de consolation par rapport à son cousin ? Ou voulait-elle se venger de son cousin ? Le rendre jaloux avec lui ? Il savait une chose : elle était aussi attirée pour lui que lui d'elle. Côté sentiments...il était plutôt paumé.

    London s'adossa alors contre le mur et se laissa glisser jusqu'en bas. Kylan quant à lui, il se remit à faire les cent pas tout en évitant son regard. Il n'aurait pas du poser cette question, elle allait encore le poignarder c'était sûr. Et pourquoi s'en faisait-il autant hein ? Depuis l'histoire Shailey il s'était juré de ne plus jamais devenir accro' à une fille, ça faisait bien trop mal. Mais c'était sans compter sur London qui était arrivé avec ses beaux yeux, son sourire et qui avait fait chavirer son coeur. Pourquoi devait-elle être l'ex' de son cousin hein ? Et pourquoi devait-il avoir aussi peur de s'engager et de dévoiler ses sentiments ? Et pourquoi ne pouvait-elle faire face à la vérité et lui avouer qu'elle ressentait elle aussi quelque chose pour lui ? Tant de questions. Aucune réponse. Il tourna à nouveau la tête vers London et la regarda dans les yeux tandis qu'elle lui répondait avec une sincérité déconcertante : « Même moi je sais pas pour l'instant alors... Enfin je veux dire, peut-être que j'ai fais ça parce que j'en avais envie... ». Okay. Okay. Il sentit le battement de son coeur s'accélérer à nouveau. Elle en avait eu envie. Cette fois, elle ne le cachait pas. Et elle savait que lui aussi. Enfin..elle avait du le remarquer quoi. « Et toi Kylan, pourquoi t'as continué ? Pourquoi t'es pas parti dès le début ? ». Il soupira. Il savait qu'il aurait le droit à cette question un jour ou l'autre mais malgré cela il n'avait aucune réponse à formuler. Non. A vrai dire, il avait une réponse mais il ne voulait pas la dire à haute voix car s'il le faisait, cela ne ferait que confirmer ses pensées. Et il n'était pas sûr d'être prêt pour cela. Gloups.

    Cependant, il fallait qu'il réponde. Qu'il soit honnête avec elle comme elle l'avait été avec lui en répondant à sa question. Il s'approcha alors d'elle et se laissa glisser contre le mur se retrouvant assis tout contre elle. Il adorait le contact de son corps contre le sien. C'était presque comme si on pouvait voir les étincelles se propager autour d'eux. Il soupira puis tourna à nouveau le regard vers elle.

    - Et si je te répond que c'est parce que j'en mourrais d'envie ? Parce que je voulais sentir tes lèvres contre les miennes ? Et que je n'ai jamais souhaité quelque chose aussi fort ? Tu me répondras quoi ?

    Ils restèrent un instant à se regarder dans les yeux comme s'ils cherchaient une réponse à une question primordiale. La réponse était sous leur nez mais ils refusaient de l'admettre et préféraient rester là à contempler le silence qui les entourait. Soudain, un craquement se fit entendre. Kylan se redressa un peu et écouta avec attention autour de lui. La pluie tombait toujours. On entendait même le tonnerre rugir. Et on pouvait voir quelques éclairs qui traversaient le ciel grâce à la petit fenètre. La porte s'était claquée violemment à cause de la force du vent. Mais d'où venait ce craquement bon sang ? Il n'avait tout de même pas rêvé ? Soudain, il vit l'armoire qui se trouvait en face d'eux vaciller puis tomber droit dans leur direction. Il jeta un coup d'œil à London qui regardait toujours par la fenètre. Kylan se jeta alors sur elle les poussant tous les deux loin de cette armoire mortelle. En effet, celle-ci s'écrasa avec fracas juste là où ils se trouvaient une seconde auparavant. Ouf, ils l'ont échappés belle. Kylan se redressa un peu et déglutit et voyant dans quelle position London et lui se trouvaient. Son souffle se coinça alors dans sa gorge. Oopsy.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://to-walk-on-air.skyblog.com
London A. Newbury

avatar

Féminin Nombre de messages : 11
Age : 25
Pseudo : ca me parait évident --"
Jukebox : black keys - jonas b.
Crédits : chamallow (a)
Date d'inscription : 14/07/2009

Bienvenue en enfer...
Amis, amours, emmerdes.:
Peur.:
50/50  (50/50)
Quelque chose à dire ?:

MessageSujet: Re: When I close my eyes I see you | Pv' London Chérie.   Mar 1 Sep - 0:38


    yenetai & zanessa4life92

    Tout semblait confus soudainement, London ne comprenait plus rien à la situation. Rien de semblable ne lui était arrivée auparavant, rien ! Elle avait juste eu cette histoire lorsqu'elle avait été plus jeune où ça ressemblait presque à ce qu'elle vivait là. Non parce que à ce moment là ça ne c'était pas déroulé dans une maison hantée, avec un garçon qu'elle prétendait détestée. Elle ne trouvait aucun repère sur lequel prendre appui pour pouvoir essayer de comprendre ce qui se passait. Non elle devait se débrouiller toute seule, essayé de savoir ce qui se passait toute seule. Il fallait qu'elle fasse un point sur ce qu'elle ressentait vraiment pour Kylan et pas ce qu'elle prétendait ressentir pour lui. Elle le trouvait un peu boulet, voir même beaucoup, il fallait d'ailleurs qu'il revoit sa technique pour aborder les gens, mais il n'avait rien de méchant, il était plutôt sympa. Et puis il avait aussi énormément de charme, tout y passait aussi bien sa chevelure, que ses mains, tout. Merde. Enfin cela ne voulait rien dire, ce n'était peut-être juste qu'une attirance passagère. C'était ça, elle le trouvait juste mignon et gentil cela ne voulait rien dire. Et puis ce n'est pas comme si ça pouvait être plus. Parce que si c'était plus... C'était plus. London n'était pas le genre de fille à tomber amoureuse avec facilité, à vrai dire elle avait dut aimer vraiment un ou deux garçons dans toute sa vie. Le premier était son amour de primaire, le petit garçon qui était assis à côté d'elle en petite section et qui voulait bien lui donner ses BN à l'heure du goûter. Ils étaient « sortis ensemble » jusqu'à l'âge de 8 ans. Enfin amoureuse avait été un grand mot, elle était plutôt amoureuse de sa générosité à partager ses gâteaux. Puis il y avait eut ce garçon lorsque London avait soufflé ses 16 ans à une grande fête organisée par une de ses amies. Il y avait eut ce garçon, ce garçon qui avait aidé à organiser la soirée. Ce soir là, London ne s'était pas du tout amusée, surement une des pires soirées de sa vie, et pendant que tous s'amusaient, elle était dehors à attendre une ce coup de blues passent. Lui était venu vers elle, il lui avait parler, et avait tout fait pour lui remonter le moral, en passant au vannes débiles jusqu'à dire qu'elle était la princesse de la soirée. Il avait fallut peu de temps pour que London tombe folle amoureuse de ce Myles.

    Maintenant qu'elle s'en souvenait, ça ne la choquait plus tant que ça qu'elle soit possiblement amoureuse de Kylan. C'était soit tout de suite, le coup de foudre, soit rien. Avec Ezra, rien, le néant fatal. Plus elle y pensait, plus elle se disait qu'elle ne préférait rien savoir sur la nature de ses sentiments envers Kylan. Ils se manifesteraient tous seuls, pas la peine de chercher au delà. London l'avait embrassé et alors ? Il l'avait bien embrassé avant sans lui demandé son avis aussi, pourtant, ce n'était pas une question de se venger ou quoi. C'était juste une soudaine envie. Et elle savait que c'était partagée. Elle l'avait vu dans ses yeux quelques minutes, quand ils étaient encore à l'extérieur. Si Kylan n'avait pas voulu l'embrasser dès le début il l'aurait repousser immédiatement, au lieu de se rapprocher un peu plus d'elle et de prolonger ce baiser. London esquissa un petit sourire à l'idée que peut-être, peut-être il pouvait bien l'aimer. Pff, elle était ridicule. London chassa rapidement cette pensée de son esprit, écoutant le bruit de gouttes d'eau tapées violemment le toit qui les protégeaient écoutant le bruit des pas de Kylan se faire sur le plancher. London leva alors la tête, déposant son doux regard sur Kylan, se plaisant à le regarder réfléchir ainsi. À vrai dire, si elle avait été dans la bonne position sociale, elle aurait essayer de le rassurer, mais là elle était pire que mal placée. Elle resta donc assise, répondant le plus honnêtement à sa question, elle détestait le mensonge et trouvait ça débile d'essayer d'esquiver la question par une autre question. London sentit alors Kylan s'assoir juste à côté d'elle, sans pour autant détaché son regard de lui. Elle posa ensuite son regard sur les marches en face de ses yeux. Elle se demandait ce qui pouvait lui arriver si elle restait dessus. Enfin ce qui la préoccupait le plus en ce moment, c'était l'énorme coup de chaud qu'elle avait eut lorsque le bras de Kylan toucha son bras.

    « Et si je te répond que c'est parce que j'en mourrais d'envie ? Parce que je voulais sentir tes lèvres contre les miennes ? Et que je n'ai jamais souhaité quelque chose aussi fort ? Tu me répondras quoi ? » London tourna alors la tête et intercepta le regard de Kylan entrain de la fixer. London ne répondit pas, il fallait qu'elle trouve la subtilité pour répondre quelques choses de juste. Elle continua de le regarder jusqu'à ce qu'il détourne le regard. Elle baisa alors les yeux, continuant bêtement de trouver une réponse tandis que Kylan lui venait de se lever soudainement. Elle le suivit du regard essayant de trouver ce qui attirait son attention. Le tonnerre frappait toujours aussi fort, et la pluie n'avait pas cessé, elle mitraillait si vite le toit qu'on entendait presque plus le bruit. Si on l'entendait toujours mais bon presque. London continua de regarder Kylan, essayant de comprendre ce qui se passait. Enfaite en quelques secondes elle ne comprit absolument rien. Les choses se passèrent assez vite, il y eu un sorte de grincement, puis un gros boum, et enfin elle se retrouva allongée sur le sol. London tourna la tête et remarqua que l'énorme armoire qui lui faisait fasse venait de s'abattre à l'endroit exact où elle se tenait une minute auparavant. Elle leva alors la tête et remarqua que Kylan était … assis sur elle. Dans une position eum assez gênante. Mais cela l'importait peu, il venait juste de la sauver, de l'empêcher de se faire écraser. London eut un petit sourire inscrit sur le visage. Il venait tout juste de lui sauver la vie.

    « Je te répondrais que c'était partagée et que c'est dommage que ça se soit stoppé si vite. » London esquissa de nouveau un petit sourire et posa ses mains sur les épaules de Kylan et l'approcha doucement d'elle jusqu'à ce que son ventre touche le sien. London déposa alors avec délicatesse ses lèvres sur la sienne tout en passant ses deux mains derrière la nuque du jeune homme. Tout en embrassant Kylan London sourit de nouveau, et le fit à son tour basculer sur le sol tout en continuant de l'embrasser. London se redressa alors étant à son tour à califourchon sur Kylan. Pendant l'espace d'une minute, elle resta ainsi, un immense sourire dessiné surs ses lèvres rosées, en train de regarder de Kylan. Elle passa alors une de ses mains dans ses cheveux et déposa alors un bisou sur sa joue. Son sourire resta intact, mais London ne tarda pas à revenir à l'assaut de ses lèvres pour l'embrasser cette fois ci un peu plus passionnément. Au moindre contact qu'elle pouvait avoir Kylan, elle avait l'impression que tout ce qui passait autour n'existait plus. À chaque fois que sa main touchait la sienne, elle avait l'impression que des petites étincelles se produisaient. À chaque nouveau baiser, c'était une nouvelle bouffée de chaleur, mais un autre moment de pure bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylan J. Harlow
    Mr President ♦ It had to be you

avatar

Féminin Nombre de messages : 676
Age : 27
Pseudo : Nickyy.
Jukebox : Jonas Brothers - Paranoid
Crédits : © Kiwii & LJ.
Date d'inscription : 03/07/2008

Bienvenue en enfer...
Amis, amours, emmerdes.:
Peur.:
38/100  (38/100)
Quelque chose à dire ?: I love you my sweethearts. 26/11 ♥

MessageSujet: Re: When I close my eyes I see you | Pv' London Chérie.   Mar 1 Sep - 21:06



    © icons4ever@lj.


    Pourquoi ? Pourquoi il l'avait embrasé ? C'était une excellente question et à vrai dire il ne savait pas trop quoi répondre. Il passa sa main dans ses cheveux, nerveux. Bon cette question méritait réflexion. La première fois qu'il l'avait vue c'était au camp et il se souvient nettement de son coeur qui s'est brusquement accéléré et de ses mains devenir moites. Il se rappelait aussi avoir ignoré ses symptômes. C'est vrai quoi, il n'était pas du genre à tomber amoureux comme ça, sur un coup de tête. Les coups de foudre c'était bon pour dans les films niais mais dans la réalité...voilà quoi. Il soupira. Il s'était comporté comme un nul en l'abordant ainsi. Avec ses blagues débiles et son sourire en coin. Puis, il a croisé son regard et là il s'était senti comme cloué sur place. Incapable de bouger, de prononcer un seul mot. Il ne rêvait que d'une chose : la prendre dans ses bras et ne plus jamais la lâcher. Il s'était alors raisonné en disant que c'était stupide et que s'il s'accrochait ainsi à une fille, elle allait encore lui brisé le coeur et ça c'était hors de question. Et il l'avait embrassé. Comme ça. Il n'avait pas pu résister. Elle l'avait rejeté en hurlant qu'elle avait un copain mais il n'en avait fait qu'à sa tête. Puis, il avait senti qu'elle lui rendait son baiser. Avidement. Jamais il n'avait ressentit quelque chose d'aussi fort de toute sa vie. Par la suite, il n'avait pas pu se l'ôter de la tête et comme toujours il s'était voilé la face en se racontant que ce n'était que physique. Mais à présent, elle était là. A côté de lui. Tout contre lui. Et lui dire que ce n'avait été qu'une simple impulsion aurait été le pire des mensonges.

    « Et si je te répond que c'est parce que j'en mourrais d'envie ? Parce que je voulais sentir tes lèvres contre les miennes ? Et que je n'ai jamais souhaité quelque chose aussi fort ? Tu me répondras quoi ? ». Il avait laissé parler son coeur et tenté d'être le plus honnête possible envers elle. Après tout, elle avait bien répondu à sa question, il se devait de lui dire la vérité même si c'était d'une façon...détournée quoi. Il tourna la tête vers London croisant son regard. Il ne plaisantait pas en disant tout cela. Il avait juste un peu peur de sa réaction. Peur que ce ne soit pas réciproque. Peur que cette alchimie s'évanouisse. Soudain, un craquement se fit entendre. Kylan fronça les sourcils tentant de déterminer d'où se bruit venait. Il pleuvait toujours dru dehors. Les éclairs parsemaient le ciel. Qu'était donc ce foutu bruit. Et soudain, il comprit. L'armoire qui se trouvait juste en face d'eux était en train de vaciller. Il ouvrit de grands yeux de terreur puis se projeta sur London les éloignant tout deux du massacre. L'armoire s'effondra en effet juste à l'endroit où ils se trouvaient deux secondes plus tôt. Kylan se redressa un peu et déglutit en remarquant dans quelle position London et lui se trouvaient. En effet, ils étaient...allongés sur le sol et lui était...plus ou moins sur elle. Il sentit des picotements lui remonter le long de sa colonne vertébrale. Cette situation aurait du le gêner mais la vérité était qu'il n'avait pas la force de bouger. Glooups. Il resta là immobile et muet de stupeur face à une London qui souriant d'un air sincèrement reconnaissant. « Je te répondrais que c'était partagée et que c'est dommage que ça se soit stoppé si vite. ». Ça y est de nouveau les battements de coeur accélérés. Si ça continuait son coeur allait se détacher de sa cage thoracique. Avait-elle seulement conscience de l'effet qu'elle produisait sur lui ? Les paroles se répétaient en boucle dans sa tête. C'était partagé. Ça c'était arrêté trop vite. C'était partagé. Ça c'était arrêté trop vite. Un petit sourire timide apparut sur le visage de Kylan. Il en oublia le camp. Ezra. Tout. Il n'y avait plus qu'elle. Elle seule. Le monde autour de lui n'avait plus aucune importance. Et comme si elle lisant dans ses pensées, elle l'approcha contre elle jusqu'à que leurs corps se touchent avant de l'embrasser tendrement sur les lèvres tout en posant ses deux mains derrière sa nuque. Ça y est, elle allait le tuer. Il lui rendit son baiser posant ses mains sur ses hanches l'attirant un peu plus contre lui. C'était si fort. Si magique. Si violent. London les fit basculer leurs lèvres ne se quittant pas et Kylan se retrouva allongé contre le sol tandis que London était à califourchon sur lui. En remarquant la position, il faillit avoir une attaque. Oopsy.

    Les minutes s'écoulèrent mais c'était comme si le temps n'avait plus d'emprise sur eux. Ils étaient seuls. Seuls au monde. London déposa un baiser sur sa joue avant de repartir à l'assaut de ses lèvres. Kylan l'embrassa à son tour passant de ses lèvres à son cou. Il ne pouvait déjà plus se passer de ses baisers. Elle était devenue comme une drogue et ça le faisait nettement flipper. Des milliers de pensées parcourir alors son esprit. Elle allait le laisser tomber. Comme Shailey. Se trouver un autre. L'oublier. Ezra lui en voudrait à mort. Ou alors elle ne faisait que l'utiliser pour se venger de lui. Toutes sortes de scénarios plus macabres les uns que les autres firent irruption dans sa tête. Il ne pouvait plus les arrêter et ça le rendait dingue. Le jeune homme ferma les yeux chassant ses idées noires. Il avait peur. Oui. Il ne pouvait le cacher. Mais c'était London. Hein ? Elle n'allait pas le faire souffrir n'est ce pas ? Il l'attira un peu plus contre lui l'embrassant avec plus de passion. Il voulait y croire. Il avait mal d'y croire. Et s'il tombait à nouveau ? Il déglutit enfermant ses idées dans un tiroir fermé à double tour dans son esprit. Il ne pouvait pas abandonner à cause de sa foutue peur. Non. Ça valait le coup de tenter malgré tous les obstacles. Il le savait.

    Un coup de tonnerre déchira alors le ciel les faisait sursauter tous les deux et les ramenant de force dans la terrifiante réalité qu'ils vivaient. Kylan plongea ses yeux dans ceux de London. Il aurait voulu dire quelque chose. Quelque chose de mignon, gentil comme dans les films mais il n'avait jamais été très doué pour ça. A la place, il l'aida à se relever et une fois debout il l'attira encore une fois contre lui serrant sa main fort dans la sienne et déposa un tendre baiser sur ses lèvres. Parfois, les gestes sont bien plus évoquant que n'importe quel mot. La pluie s'arrêta alors de tomber et en regardant par la petite fenètre le jeune homme remarqua que le soleil tentait une percée. Il sourit alors encore étourdi et troublé par tous ces baisers, et se dirigea droit vers la porte d'entrée de cette foutue maison hantée. Ils n'allaient tout de même pas habiter ici toute leur vie si ? Alors que sa main s'emparait de la poignée, ses yeux se remplir d'effroi. Non. Non. Non. Pas ça. Il s'affaira alors autour de la poignée la tournant dans tous les sens possible mais rien à y faire, c'était bloqué. Ils étaient enfermés. Super. Il délgutit tentant de ne pas paniquer et cherchant la meilleure façon de l'annoncer à London sans la faire piquer une crise. Il se retourna vers elle et grimaça.

    - Hum...je crois qu'on est bloqués. Il vit son regard s'affoler tandis qu'il lui annonçait la mauvaise nouvelle. - Mais t'inquiètes pas. Ça va aller. On va trouver une solution.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://to-walk-on-air.skyblog.com
London A. Newbury

avatar

Féminin Nombre de messages : 11
Age : 25
Pseudo : ca me parait évident --"
Jukebox : black keys - jonas b.
Crédits : chamallow (a)
Date d'inscription : 14/07/2009

Bienvenue en enfer...
Amis, amours, emmerdes.:
Peur.:
50/50  (50/50)
Quelque chose à dire ?:

MessageSujet: Re: When I close my eyes I see you | Pv' London Chérie.   Mer 2 Sep - 14:30


    yenetai & zanessa4life92

    Cette fois-ci elle savait ce qu'elle faisait était juste. Elle savait que là si elle l'embrassait, personne n'irait lui reprocher qu'elle trompait son copain, étant donné qu'elle n'en avait plus. Il était vrai que quand Kylan l'avait embrassé la première fois, elle avait beau lui avoir rendu son baiser, elle s'était sentit très mal à propos de Ezra, elle n'aurait pas non plus supporter qu'il lui fasse ça dans son dos, mais elle n'aurait pas rompu. Cela prouvait bien qu'il n'était pas fait pour être ensemble, tant mieux. À cet instant précis, London n'en faisait qu'à sa tête, ou plutôt qu'à son coeur. À vrai dire elle ne savait plus trop qui écouté car aussi bien son cerveau que son coeur lui disait la même chose : agir comme bon lui semblait. Ce qu'elle faisait évidemment. Elle adorait les sensations qu'elle ressentait lorsque Kylan l'embrassait, tous ses petits picotements sur ses mains, cette irrésistible envie de sentir encore et encore ces lèvres contre les sienne, ces vagues de frissons qui remontaient le long de ses avants-bras et de sa colonne vertébrale. Et toutes ses nouvelles sensations ne faisaient que s'accentuer lorsque Kylan effleurait simplement sa main avec la sienne. C'était quelques choses que London n'avait jamais ressenti auparavant, quelques choses de nouveau, quelques choses qu'elle adorait déjà. Est-ce que c'était mal ? Peut-être. Parce que finalement elle ne le connaissait pas énormément, et dès qu'elle pourrait sortir de ce camp de malheur, elle ne le reverrait plus jamais. Il lui avait dit dès le début qu'il habitait à San Francisco, soit tout l'opposé de là où elle habitait, ils n'avaient donc aucune chance de se revoir par la suite. Le sourire de London se dégrada très rapidement rien qu'à cette simple pensée. Elle se doutait bien qu'après leur sortie, ils ne se reverraient plus, il ferait sa vie, elle la sienne, et c'était surement mieux ainsi. Pour son bien il fallait donc qu'elle ne s'attache pas à ce garçon, sinon elle le savait par avance, elle allait trop en souffrir. Et puis, il fallait vivre le moment présent après tout, et cela lui convenait très bien. London ressorti aussitôt de ses pensées en sentant les lèvres de Kylan se déposer délicatement dans son cou, elle esquissa un petit sourire, sentant de nouveau les frissons sur ses avants-bras.

    Et pour bien lui faire un rappel à la réalité, un coup de tonnerre retentit soudainement. Il paraissait si près d'eux que London en frémit d'avance. Elle tourna alors la tête vers la minuscule ouverture qui leur procurait un peu de lumière, elle aperçut alors l'ombre d'un éclair qui s'abattit juste avant la forêt qui les séparait de leur chez eux, du vrai monde, monde qui leur manquait à tous. London se leva alors avec l'aide de Kylan, elle glissa sa main dans la sienne tout en lui adressant un petit sourire de remerciement. Elle se laissa alors tirer vers lui et sans grande surprise il déposa de nouveau ses lèvres sur les siennes, le sourie de London reprit de nouveau. C'était obligé, personne ne pouvait se douter à quel point elle était heureuse à l'instant précis, tout autour d'elle lui paraissait secondaire. Elle entrelaça alors ses doigts autour des siens tout en se dirigeant vers la porte. Elle le voyait bouger la poignée dans tous les sens, mais rien la porte ne s'ouvrait pas, il avait beau tout faire pour essayer de l'ouvrir, rien. London fut prise d'une grosse panique d'un coup. Ils ne pouvaient être coincés là-dedans, ils étaient déjà coincés dans ce camp pourri c'était largement suffisant. London ferma les yeux tout en essayant de se raisonner et de ne pas laisser la panique prendre le dessus. Trop tard. Sa main resserra un peu plus la main de Kylan dans la sienne, ne pouvant cacher sa soudaine peur. Il fallait rester zen, ils allaient trouver une solution, ce n'était pas comme si elle était toute seule, il y avait Kylan avec elle. Le simple fait de se dire que Kylan était là avait le don de la rassuré. « Bon on va essayer de trouver d'autres portes pour sortir. J'suis persuadée qu'il y en a au moins une qui doit marcher non ? » Non, franchement il y avait un faible pourcentage de chance qu'ils puissent sortir sain et sauf de cette maison.

    London se mit alors à marcher dans cette maison de terreur. Elle devait plus faire peur maintenant que avant. London lâcha avec regret la main de Kylan et grimpa les escaliers, avec la peur constante qu'ils allaient s'effondrer sous ses pas. Une fois arrivée en haut, London se retourne pour attendre Kylan qui semblait lui aussi craindre l'effondrement du sol. Elle lui adressa de nouveau un petit sourire tout en continuant de s'aventurer dans cette maison. Il y avait partout sur les murs des horribles cadres représentant une famille, morte surement et qui n'avait peut-être jamais existé. Ce camp était tellement terrifiant, que London voyait la possibilité qu'une vraie famille est vécue dans cette bicoque. Son attention fut alors attirée par un des cadre, il y avait une fille qui lui ressemblait étrangement, même beaucoup trop. Le souffle de London s'accéléra mais il suffit que Kylan se place derrière elle pour qu'elle remarque que ce n'était qu'un miroir qui donnait l'illusion d'être le personnage dans le cadre. London se jeta alors dans les bras de Kylan, complètement apeurée de ce qui venait de lui arriver. Elle avait vraiment crut que c'était elle le personnage dans le cadre. Elle quitta l'étreinte du jeune homme tout en remarquant qu'une porte se trouvait à quelques pas d'eux. Ca y'est il allait enfin sortir. London s'approcha alors de la poignée, et la tourna doucement mais elle ne s'ouvrit pas. Elle se décala alors faisant signe à Kylan d'essayer, il avait mille fois plus de force qu'elle et y arriverai surement mieux. Kylan tira alors la porte vers eux, et là un clown géant en plastique leur tomba dessus. London poussa un cri de peur et sauta dans les bras de Kylan. Si elle avait bien une phobie, c'était celle des clowns. Depuis qu'elle avait vu ce clown avec son sourire triste la prendre par le bras pour limite la forcé de venir avec eux sur scène, London était terrifiée. Elle cacha alors sa tête dans le cou, cette petite scène dura bien quelques minutes. London finit par se détacher de nouveau de Kylan mais cette fois-ci conserva sa main dans celle de Kylan.

    Leur périple continua encore pendant quelques minutes, minutes qui se transformèrent en heure. Ils avaient eut le temps d'avoir peur. Puis au fur et à mesure, la peur s'était apaisée. Bien que dès que London était un petit peu terrorisée soit elle pressait très fort sur la main de Kylan, soit elle blottissait sa tête dans son cou pour ne plus rien voir. Si il n'était pas là avec elle, elle aurait déjà fait une crise cardiaque. Ils avaient dut ouvrir des dizaines de portes qui ne menaient que sur des placards, remplis de poupées ou d'autres choses diverses ou parfois vides avec juste un balais, un sceau et un petit post-it poussiéreux avec inscrit « Merci de ne pas laisser ton déjeuner sur le canapé de l'attraction. » ! Cette petite note était la seule chose qui avait réussit à redonner le sourire à London. Après avoir fait le tour du deuxième étage, Kylan et elle avait finit par se retrouver alors leur point de départ. London soupira, il avait marcher pendant une heure et demi voir plus et rien, ils n'avaient pas réussi à sortir. London se posta alors devant la porte principale. Kylan marchait de nouveau tout seul essayant surement de trouver une solution. London elle s'appuya contre cette fameuse porte, et sous son poids la porte s'ouvrir aussitôt, faisant faire à London une galipette en arrière. London se retrouva alors sur les genoux, à l'extérieur de la maison, prise d'un immense fou rire. La porte avait donc cédé sous son poids, c'est qu'elle devait vraiment être légère ou bien que London était vraiment lourde. Mais peut-importe elle était sortie, et Kylan ne tarda pas à en faire de même, toujours aussi surpris de ce qui venait de se passer, peut-être aussi un peu déçu de ne pas avoir pensé à défoncer la pore dès le début ! Et pour la énième fois London sauta au cou de Kylan, l'excitation surement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylan J. Harlow
    Mr President ♦ It had to be you

avatar

Féminin Nombre de messages : 676
Age : 27
Pseudo : Nickyy.
Jukebox : Jonas Brothers - Paranoid
Crédits : © Kiwii & LJ.
Date d'inscription : 03/07/2008

Bienvenue en enfer...
Amis, amours, emmerdes.:
Peur.:
38/100  (38/100)
Quelque chose à dire ?: I love you my sweethearts. 26/11 ♥

MessageSujet: Re: When I close my eyes I see you | Pv' London Chérie.   Mer 2 Sep - 16:51



    © icons4ever@lj.


    C'était comme si le monde autour d'eux s'effaçait lentement. Plus rien n'avait d'importance à part elle. Elle et ses baisers. Ils n'étaient plus dans ce camp maudit. Son ex' ne venait pas de réapparaitre. Ezra n'était pas son cousin. Il n'avait ressenti quelque chose d'aussi fort depuis bien longtemps. Ce sourire qu'il avait l'impression qu'on lui avait greffé sur son visage. Ses picotements de plaisir. Ses papillons qui s'agitaient dans son estomac. Tout était tellement magique. Il aurait voulu dire quelque chose. Quelque chose de mignon. D'adorable. Comme dans les films. Mais il n'avait jamais été très doué pour cela. Il se contenta alors de l'aider à se relever en lui serrant la main. Fort. Comme pour lui montrer qu'il ne voulait pas qu'elle s'en aille. Qu'il voulait qu'elle reste près de lui. Il l'attira encore une fois contre lui appréciant la chaleur de son corps contre le sien avant de déposer un tendre baiser sur ses lèvres. Il ne voulait pas penser au fait qu'ils ne se connaissaient pas plus que ça. Il ne voulait pas non plus penser au fait qu'ils étaient enfermés dans ce camp. Au fait que s'ils sortaient un jour de ce camp, ils ne se verraient probablement plus jamais. Il ne voulait pas gâcher ce moment malgré toute la peur qui affluait. Il la voyait s'éloigner de lui sans même lui jeter un regard. Elle voulait le faire souffrir. Tout comme Shailey. Pire encore, l'utiliser pour se venger d'Ezra. Il avait mal. Son coeur saignait et saignait encore. Sans fin. Il n'aurait pas du tomber pour elle. Il n'aurait pas du lui confier son coeur. Elle allait l'écrabouiller. Comme l'autre. Kylan chassa ses idées noires et tenta de se calmer mais la peur avait prit de l'ampleur. Il inspira doucement avant de se détacher lentement de London, sa main serrant toujours la sienne.

    Un coup de tonnerre déchira le ciel comme pour les ramener à la réalité. Le jeune homme soupira jetant un coup d'œil à la petite fenètre qui donnait vue sur l'extérieur. Le ciel était déchiré par des éclairs qui venaient de toute part. Il ne pleuvait plus. Et le soleil tentait une percée. Kylan se dirigea alors vers la porte - bah oui ils n'allaient tout de même pas s'installer dans cette maison si ? - et s'empara de la poignée. Et là, son sang se glaça dans ses veines et ses yeux s'ouvrir d'effroi. Non. Non. Non. Pas possible. Il relâcha alors la main de London et tourna la poignée dans tous les sens mais rien à y faire, la porté était bloquée. Super. Il déglutit se retournant vers London un sourire crispé imprimé sur le visage. Il sentit son regard s'affoler lorsqu'il lui annonça la mauvaise nouvelle. Ses doigts se resserrèrent contre les siennes et Kylan caressa sa main avec son pouce tout doucement tentant de la rassurer du mieux qu'il pouvait. Bon, on respire. On se calme. Il y a forcément une autre issue. Ils n'allaient tout de même pas pourrir ici, si ? Kylan jeta un regard aux alentours. La maison ressemblait à une ruine. Abandonnée depuis plusieurs années. Les toiles d'araignées envahissaient le moindre espace et des cafards se baladaient un peu partout. Beurk. « Bon on va essayer de trouver d'autres portes pour sortir. J'suis persuadée qu'il y en a au moins une qui doit marcher non ? ». Elle avait raison. Il n'y avait pas de raison de paniquer. Il y a forcément une autre porte quelque part. Peut-être au deuxième étage. Ou alors ils pourraient sortir par la fenètre. Ouai ? Et se briser le cou ? Mais bien quelle merveilleuse idée.

    Kylan respira un bon coup et suivit London qui montait les escaliers qui menaient au second étage. Il marchait doucement comme s'il avait peur que les marches s'écroulent sous lui. Il se saisit de la rampe mais la lâcha aussitôt lorsqu'il effleura une toile d'araignée. Il faisait sombre et Kylan ne voyait pas trop où il marchait mais ils n'avaient pas franchement le choix, il fallait qu'ils sortent d'ici. Et plus tôt serait le mieux. Il continua son ascension marchant sur les pas de London. Une fois arrivée en haut, et se stoppa net face à un miroir qui donnait l'impression qu'on était dans un cadre. Légèrement flippant. A la seconde où le jeune homme rejoignit London, elle se jeta dans ses bras. Il la serra fort contre lui caressant ses cheveux par la même occasion. Il lui chuchota alors à l'oreille :

    - Ce n'est rien. J'suis là.

    Une porte se trouvait à deux mètres deux. Ils avancèrent et London s'empara de la poignée. Mais rien à y faire, la porte refusa de s'ouvrir. Étaient-ils maudits ou quoi ? Kylan avait toujours rêvé de se retrouver dans un de ce film et sauver la belle demoiselle en détresse mais cette situation n'était pas aussi glamour qu'il l'avait imaginé. Il avait plus l'impression de nager en plein cauchemar. Il tenta à son tour d'ouvrir la porte et celle-ci s'ouvrir dans un grand bruit révélant un clown géant qui les écrasa tous les deux. London se mit alors à hurler. Kylan s'empressa alors de se dégager de cet espèce de débile de clown de nul. Et London vint se blottir dans ses bras enfouissant sa tête dans son cou. Les frissons de plaisir recommencèrent alors. Elle finit par se détacher après quelques minutes et garda sa main dans la sienne. Pendant de nombreuses minutes qui se transformèrent rapidement en heures, ils tentèrent d'ouvrir une bonne centaine de porte. Mais rien n'y faisait. Ils étaient toujours bloqués dans cette foutue baraque. Kylan soupira de frustration avant de coller son poing dans le mur le plus proche. Il en avait marre. De tout. De ce camp. De cette baraque. Il voulait juste rentrer chez lui. Il fronça les sourcils. Non en fait, il ne voulait plus rentrer chez lui. Il voulait rester avec London. Quelque part où ils seraient en sécurité. Mais ça encore ce n'était pas possible. Comme si tous ses rêves étaient hors de portée.

    London et Kylan se retrouvèrent alors à leur point de départ. Épuisés. Et sans espoir. London s'installa contre la porte principale tandis que Kylan recommençait à faire les cents pas. Il fallait qu'il trouve une solution. Bon récapitulons. Enfermés dans une maison. Aucune porte n'ouvre. Son regard s'attarda alors sur la petite fenètre. Passer par la fenètre ? Mais elle était vraiment petite. London passerait sûrement mais lui...Mais si elle passait, elle arriverait peut-être à lui ouvrir de l'extérieur. Ou alors elle le laisserait pourrir ici lui disant que tout ça n'avait été qu'une blague. Gloups. Un gros boum de fit alors entendre. Le jeune homme se retourna et éclata de rire. London se trouvait par terre. Dehors. La porte écroulée sous elle. Il se précipita vers elle pour voir si elle n'avait rien de cassé. Mais elle semblait aller bien. Qu'il était nul, il aurait pu la défoncer la porte, pourquoi n'y avait-il pas penser plus tôt hein ? Boulet va. Le jeune femme se jeta alors à son cou, Kylan surpris vacilla et tous deux s'écroulèrent par terre. Il ne pleuvait plus mais l'herbe était encore humide. Un petit vent souffla alors ébouriffant leurs cheveux.

    - Tu sais...j'suis vraiment désolé de t'avoir embrassé alors que tu sortais avec mon cousin. Mais...enfin..j'regrette pas. Sans ça, on en serait peut-être pas là...

    Kylan regarda alors intensément London. Où en étaient-ils au juste ? Formaient-ils un couple ? Ou étaient-ils juste des personnes éprouvant une attirance physique incontrôlable ? Et si elle ne...enfin...et si elle ne ressentait pas ce qu'il ressentait...Kylan détourna le regard et leva les yeux au ciel contemplant le ciel redevenu d'un bleu turquoise.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://to-walk-on-air.skyblog.com
London A. Newbury

avatar

Féminin Nombre de messages : 11
Age : 25
Pseudo : ca me parait évident --"
Jukebox : black keys - jonas b.
Crédits : chamallow (a)
Date d'inscription : 14/07/2009

Bienvenue en enfer...
Amis, amours, emmerdes.:
Peur.:
50/50  (50/50)
Quelque chose à dire ?:

MessageSujet: Re: When I close my eyes I see you | Pv' London Chérie.   Dim 11 Oct - 14:47


    yenetai & zanessa4life92

    Elle aimait Ezra, mais est ce qu'elle l'aimait encore aujourd'hui ? Elle n'en savait plus rien, elle ne savait plus si elle devait continuer de le harceler dans l'espoir qu'un jour ils sortiraient ensemble de nouveau. Ezra n'était pas si important que ça au final, il avait été certes son petit copain mais rien de bien sérieux, lui et elle le savait tous les deux. Le truc qui clochait c'est qu'elle l'aimait bien quand même et elle se doutait au plus profond d'elle qu'il y avait un apport entre leur relation et sa meilleure amie ! Elle savait que Ezra et Aileen s'était toujours plus ou moins aimé, elle n'avait pas très bien compris ce qui se passait entre eux, ce qu'elle avait compris c'est qu'elle ne devait pas parler de Ezra, ou du moins très peu, devant Aileen. Cette dernière réagissait bizarrement à chaque fois qu'elle mentionnait son nom, par contre quand elle lui avait annoncé ce qui s'était passé dans ce camp, donc leur rupture, elle avait parut contente... Si elle l'aimait tant mieux, au moins maintenant elle ne l'empêcherait plus de rien. Elle avait toujours repoussé l'idée qu'un garçon se place au milieu de leur amitié, et si ce garçon pouvait être Ezra. Elle le détesterait à vie, bien qu'elle savait pertinemment qu'elle ne pourrait pas le haïr. Avant d'être son petit-ami il avait été un ami, pas un ami proche, mais un ami sur lequel elle pouvait compter. Elle espérait que ça serait encore possible aujourd'hui.

    Elle venait alors de briser la porte sous son poids. London s'explosa de rire encore impressionnée par ce qu'il venait de se passer. Il avait chercher pendant des heures une solution pour sortir de cette bicoque, tournant en rond sans vraiment savoir ce qu'ils faisaient, alors qu'ils leur auraient simplement suffit de donner un coup de pied dans cette porte pour qu'elle s'ouvre. C'était un tracas de moins. London n'arrivait pas à se calmer et le fait de voir Kylan rire de plus belle ne l'aidait vraiment pas. Ils étaient sortis, ils n'allaient pas pourrir dans cette maison. Son sourire restait constant tandis que sous le coup de l'excitation, London se mit à sauter au coup de Kylan. Oui, c'était vraiment dut à l'excitation. Sauf que Kylan, surpris, perdit l'équilibre et tous deux tombèrent à terre sous les éclats de rire de London. L'herbe était un peu humide, rien de bien désagréable. À vrai dire il pourrait y avoir une tempête à quelques mètres d'elle cela lui ferait ni chaud ni froid, Kylan était avec elle, elle n'avait absolument peur de rien. Elle était juste effrayée par ce sentiment qui s'emparait doucement de son coeur. Elle ne voulait pas, ce n'était pas bien, et pour lui, et pour elle. Ils seraient tous les deux perdant dans cette histoire, ils vivant à chacune des extrémités du pays, certes il y avait l'avion mais cela ne changerait absolument rien. Ils vivaient trop loin l'un de l'autre. Pour son cousin Kylan ne pouvait pas faire ça non plus, c'était un membre de sa famille. London avait appris qu'ils n'étaient pas si proches l'un de l'autre, elle ne voulait pas s'interposer entre eux alors qu'elle était sûre qu'ils pourraient s'entendre à merveilles. C'était mal, c'était très mal. London stoppa brutalement de rire, ces pensées ne lui permettait pas de rire. « Tu sais...j'suis vraiment désolé de t'avoir embrassé alors que tu sortais avec mon cousin. Mais...enfin..j'regrette pas. Sans ça, on en serait peut-être pas là... »

    Il n'arrangeait vraiment pas les choses. London soupira doucement. Kylan détourna le regard et elle en profita pour se dégager et s'assoir en tailleur en face de lui. Le vent balaya alors ses cheveux qui lui arrivèrent alors en plein visage, elle dégagea de sa main les quelques mèches qui étaient dans ses yeux tout en réfléchissant à ce qu'elle pouvait répondre ou même faire par rapport à ça. Elle resta de marbre pendant quelques minutes sentant le regard de Kylan se poser sur elle, elle en fit de même de sorte que leur regards ce croisent de nouveau. Elle sentit des frissons remontés le long des avant-bras. Non, non, tout sauf ça. « Écoute Kylan, je sais pas si c'est bien ce qu'on fait... » Sa voix était faible, à vrai dire, elle avait du mal à croire que pour une fois elle était responsable, et que pourtant elle aurait aimée agir sans réfléchir. Elle aurait aimé ne pas se soucier de la distance, tenir compte du moment présent, elle aurait aimé encore l'embrassé et lui dire qu'elle non plus ne regrettait pas de l'avoir embrassé avant. Elle ne pouvait pas dire ça. Elle se rapprocha de Kylan doucement tout en baissant son regard, ça la mettait plus que mal à l'aise de parler de ça, mais elle le devait. « Quand on sortira d'ici tu retourneras à San Francisco et moi à Miami... Je pourrais pas supporter de savoir que tu vivras à 5,000 kilomètres de moi. J'aurais besoin de toi et ça, non, je pourrais pas. » Son coeur se déchirait un peu plus à chaque mot qu'elle prononçait mais il ne fallait laisser aucune émotion se voir, ça se voyait comme un nez au milieu de la figure pourtant. Elle baissa de nouveau le regard. « On peut pas faire ça à Ezra, c'est ton cousin, et je ne veux pas m'interposer entre vous deux ! ».

    La main de London attrapa celle de Kylan dans la sienne et caressa avec son pouce sa paume. Elle voulait rentrer chez elle, faire comme si de rien ne c'était passer et ne pas souffrir, mais elle savait que c'était trop tard. Il fallait mettre un terme à tout ça pour que lui aussi ne souffre pas. « Je ne te connais pas beaucoup Kylan, mais je suis sûre que t'es un garçon génial et tu mérites pas de souffrir, encore moins à cause de moi... J'aimerai vraiment pouvoir dire que ça peut marcher entre nous, sincèrement, mais ça serait mentir. Tu le sais aussi bien que moi n'est ce pas ? » Kylan ne disait rien, il restait silencieux, elle venait de tout casser, il semblait effondré, elle était effondrée. De sa main de libre elle passa une main sur ses yeux, elle n'allait pas se mettre à pleurer. Il fallait être forte. Elle pris ensuite la main de Kylan dans les siennes et dessina du bout de son index un coeur dans sa main. Elle releva de nouveau le regard vers lui, mais rien, il ne bougeait plus, quand soudain il finit par la regarder dans les yeux. Elle aurait préféré qu'on l'achève maintenant plutôt que d'affronter ce regard, ce regard blessé. Elle lâcha sa main et se redressa tout en laissant son regard divagué sur ce qui les entouraient. Elle soupira de nouveau, et tout en regardant timidement Kylan, elle se mordit la lèvre inférieure « Kylan ? ». Elle venait de le tuer, elle venait de se tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylan J. Harlow
    Mr President ♦ It had to be you

avatar

Féminin Nombre de messages : 676
Age : 27
Pseudo : Nickyy.
Jukebox : Jonas Brothers - Paranoid
Crédits : © Kiwii & LJ.
Date d'inscription : 03/07/2008

Bienvenue en enfer...
Amis, amours, emmerdes.:
Peur.:
38/100  (38/100)
Quelque chose à dire ?: I love you my sweethearts. 26/11 ♥

MessageSujet: Re: When I close my eyes I see you | Pv' London Chérie.   Sam 17 Oct - 15:35



    © icons4ever@lj.


    Le monde s'écroula alors. Kylan sentit son coeur manquer un battement puis il eut la vague impression qu'on lui arrachait son petit coeur hors de sa poitrine. Il hurlait de douleur mais personne ne l'entendait. Il était seul. Son coeur gisait sur le sol. Le jeune homme resta immobile une bonne dizaine de minutes ne sachant que dire, ne sachant que faire. Elle ne voulait pas de lui. Lui était déjà accro. En vérité, il ne la connaissait pas plus que cela mais rien que la vue de ses yeux. Ses gestes. Son sourire. Ses lèvres. Tout lui donnait envie de mieux la connaitre. Tout lui inspirait un sentiment de bonheur intense. Un sentiment si fort et si puissant qui lui donnait l'impression que lui-même était insignifiant. Il passa alors sa main dans ses cheveux, nerveux. Il ne voulait pas croiser son regard car il savait qu'il se trahirait. Il ne pouvait déjà plus se passer d'elle. Il déglutit se sentant soudain comme pris au piège. Le jeune homme ne voulait pas montrer ses sentiments. Elle lui avait piétiné le coeur sans même le savoir. « Je ne te connais pas beaucoup Kylan, mais je suis sûre que t'es un garçon génial et tu mérites pas de souffrir, encore moins à cause de moi... J'aimerai vraiment pouvoir dire que ça peut marcher entre nous, sincèrement, mais ça serait mentir. Tu le sais aussi bien que moi n'est ce pas ? » Ses paroles se répétaient en boucle dans son esprit. Il se souvint alors de la douleur qu'il avait ressenti lorsque Shailey avait rompu avec lui. Il ferma les yeux se sentant défaillir. Non. Non. Pas encore une fois. Il rouvrit les yeux sentant la douleur se faire de plus en plus aiguë. Il avait déjà eu le coeur brisé et s'était promis de ne plus jamais ressentir cela. Et malgré son envie, sa promesse, il s'est tout de même attachée à elle. Trop vite. Trop fort. Il se détestait. Et elle aussi. Il la détestait. Cette espèce de tentatrice. Il soupira sentant la colère s'emparer des moindres parcelle de son corps. Il sentait encore ses lèvres contre les siennes.

    La main de London attrapa sa main dans la sienne et caressa avec son pouce sa paume. Kylan sentit son coeur manquer un battement et des milliers de papillons s'agiter dans son estomac. Elle n'avait pas le droit de faire ça. C'était de la torture. Elle voulait juste le tuer. Il resta silencieux. Immobile. Comme s'il avait été frappé par la foudre. Il refusait d'assimiler ce qu'elle venait de dire. Ce n'était que mensonge. Pure mensonge. Il regarda leurs doigts entrelacés et sentit une boule se former dans sa gorge tandis qu'elle traçait un coeur du bout de son index. Il fronça les sourcils. Pourquoi lui envoyait-elle ces messages contradictoires ? Si c'était pour le faire souffrir, elle l'avait touché. Touché. Coulé. Il croisa alors son regard et dégagea sa main de la sienne. Blessé.

    Il se souvint alors du moment où il lui avait demander pourquoi elle l'avait embrassé et elle lui avait répondu que c'était parce qu'elle en avait eu envie. Durant toute cette expédition à travers la maison hantée, il l'avait prise dans ses bras et elle ne l'avait pas repoussé. Elle avait aimé ça. Elle pouvait lui mentir avec des mots mais pas avec des gestes. Elle lui disait que ce n'était pas possible entre eux alors pourquoi avait-elle agit de la sorte auparavant ? Comment savait-elle que leur histoire n'avait pas d'avenir car elle n'avait même pas commencée ? Comment pouvait-elle ignorer l'alchimie qu'il y avait entre eux ? Il sentit alors la colère monter d'un cran comme la lave d'un volcan. Il savait qu'il ne devait pas se laisser influencer par ses sentiments. Qu'il devait peut-être essayer de respecter son choix mais la vérité était qu'il ne la croyait pas. Elle était paralysée par la peur. Elle n'était pas son coeur mais sa raison. Il en était certain. Et il n'allait pas se laisser faire. Il la désirait. Plus que tout.

    - En fin de compte je suis juste là pour satisfaire tes pulsions. Tout ce qui c’est passé avant c’était donc que du vent, tes baisers et tout ce que tu m’as dit. Une fois tu veux de moi, et maintenant tu me dis que tu veux plus qu’on se voit. Faudrait savoir ce que tu veux. Je comprend pourquoi mon cousin t’as laissé tomber, il en avait marre d'être ton sex-toy.

    Kylan sentit une once de culpabilité s'infiltrer en lui. Il chassa cette pensée de son esprit. Il refusait de se faire manipuler. Il déglutit. Qui était-il pour juger ? Il n'en revenait pas d'avoir sortit cela. Il était ignoble. La vérité était qu'il agissait de la sorte pour s'éviter de souffrir. Pour ne pas lui montrer qu'il était déjà complètement accro à elle. Il se cachait derrière des atrocités. C'était vilain. Très vilain. Mais il ne pouvait se comporter autrement. Elle l'avait blessé. Il se vengeait. Le jeune homme baissa les yeux prouvant qu'il ne pensait pas réellement ce qu'il disait. Ça n'avait pas de sens il en avait conscience. Il était abominable. Jamais plus il ne pourrait se regarder dans le miroir. Il risqua un regard vers elle. Il croisa son regard empli de dégout et de haine. Il se sentit plus petit que jamais. Il baissa à nouveau les yeux, passant sa main dans ses cheveux. Il sentit une vague de chaleur se répandre. Il la désirait. Il voulait la serrer contre lui. Un vide se formait déjà au creux de sa poitrine. Il avait beau être le plus mesquin possible, il ne pouvait ignorer le fait qu'il voulait être près d'elle. Plus que tout au monde. Elle n'avait pas le droit. Pas le droit de lui dire des choses pareilles. Pas le droit de s'éloigner de lui. Il avait besoin d'elle.

    -  Oh p*tain.  Kylan soupira tout en se laissant tomber sur le dos.Allongé dans l'herbe. Il aurait dû partir après cet affront mais la vérité était qu'il ne pouvait pas se détacher d'elle. - Malgré ton blablatage contradictoire, j’ai toujours envie d’être avec toi. 


    [ Pfiouu c'est vraiment nuul. Désolé Xavouu' Chérie. =/
    & me tues pas hein ? (aa)
    Je t'aime. ♥♥ ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://to-walk-on-air.skyblog.com
London A. Newbury

avatar

Féminin Nombre de messages : 11
Age : 25
Pseudo : ca me parait évident --"
Jukebox : black keys - jonas b.
Crédits : chamallow (a)
Date d'inscription : 14/07/2009

Bienvenue en enfer...
Amis, amours, emmerdes.:
Peur.:
50/50  (50/50)
Quelque chose à dire ?:

MessageSujet: Re: When I close my eyes I see you | Pv' London Chérie.   Mer 18 Nov - 20:53


    yenetai & zanessa4life92

    Elle craignait sa réaction à son petit discours. Elle savait qu'il allait mal le prendre, même si elle ne le connaissait pas, elle savait par avance qu'il n'allait pas apprécié. C'était normal, elle se mettait à sa place, elle non plus n'aurait pas aimé entendre ces mots de la bouche d'une personne à qui elle tenait. Mais qui lui disait qu'il tenait à elle, rien, et elle ne voulait pas le savoir. Elle ne voulait pas s'attacher à lui, bien que c'était déjà trop tard. Et il fallait qu'elle casse ça tout de suite, qu'elle s'éloigne de lui au possible. Elle ne voulait pas souffrir, pas une seconde fois, ça avait trop dur la première fois, pas une seconde fois. Elle avait tellement eut de mal à ramasser les morceaux la première fois, elle avait tellement eu peur de ne pas pouvoir se relever, elle ne voulait pas revivre ça une seconde fois. Avoir des sentiments trop sérieux lui signifiait rupture, c'était une évidence. Et elle sentait que ses sentiments ne prenaient pas une bonne tournure, elle n'aimait pas les frissons sur ses avant bras lorsqu'elle croisait son regard, et cette vague de chaleur lorsqu'il touchait sa main. Toutes ces choses devenaient très vite addictives, et ça elle ne pouvait. Elle n'avait pas la force de revivre tout ça, c'était lui demander trop de courage. Si elle sortait avec lui, cela voulait dire partir de son chez soi pour vivre plus près de lui ou bien prendre l'avion tous les week-ends pour le voir. Et si elle sortait avec lui, elle aurait besoin de le voir, de savoir qu'il est là à n'importe quel moment pour elle, sauf qu'il ne serait pas là, il serait à San Francisco, en train de passer à autres choses. Pour finir, si il sortait ensemble, elle ne cesserait de se demander en permanence si il pense à elle, si lui aussi à envie d'être avec elle. Elle ne pouvait pas vivre avec ça.

    Et elle était persuadée que lui aussi ne voulait pas de ça. Ils ne pouvaient pas tenir une relation à distance, elle encore moins. D'après ce qu'elle avait entendu des ragots du camp il avait déjà eu une relation à distance avec une fille; la fille de l'avion, cette fille qui n'avait aucun goût musical qu'elle avait dut supporter durant le trajet en avion qui l'avait amené ici. Ca ne c'était pas très bien passé, mais cette histoire ne la regardait pas, si il voulait lui dire il lui dirait n'est ce pas ? Pour l'instant, ils ne se connaissaient pas, c'était presque comme si ils venaient tout juste de se rencontrer, alors pourquoi avait-elle ce sentiment étrange de le connaître depuis une éternité ? Elle n'aimait pas ça, elle regrettait tout ce qui venait de se passer sans vraiment le vouloir. Elle voulait que tout cela continue, encre et encore, elle voulait encore sentir le contact de sa main sur sa joue, de ses bras encerclant sa taille, elle voulait tout ça. Mais son plus grand désir à l'instant était qu'il lise entre les lignes, qu'il comprenne que tout ce qu'elle venait de dire n'était pas vrai, qu'elle voulait être avec lui. Elle espérait secrètement qu'il y arrive. Mais elle avait tellement bien joué le jeu, et elle avait tellement voulue être convaincante qu'elle avait réussi à l'être. Il fallait qu'elle suive sa pensée, c'était mal d'être avec lui, il ne fallait pas pour elle, pour Ezra, mais pour lui. Elle ne devait pas être égoïste et ne penser qu'à son propre bonheur dans cette histoire. Il méritait d'être heureux aussi, et elle était persuadée que ce n'était pas avec elle. Elle soupira doucement à cette pensée, elle se serait plus à s'imaginer avec lui, main dans la main, à la sortie de ce camp, sans craintes ! C'était trop facile...

    « En fin de compte je suis juste là pour satisfaire tes pulsions. Tout ce qui c’est passé avant c’était donc que du vent, tes baisers et tout ce que tu m’as dit. Une fois tu veux de moi, et maintenant tu me dis que tu veux plus qu’on se voit. Faudrait savoir ce que tu veux. Je comprend pourquoi mon cousin t’as laissé tomber, il en avait marre d'être ton sex-toy. » Elle restait sous le choc de ce qu'il venait de dire. Elle n'arrivait pas à croire ça ! Elle sentit une immense vague de colère s'emparer d'elle, il fallait qu'elle se calme, contrôler ses émotions, prendre le devant. Elle lui fit alors volte face, ravalant les quelques larmes qui menaçaient encore de couler, elle soupira faiblement et replaça une mèche sur sa tête. Elle finit par se retourner affrontant son regard de plein fouet, il n'avait pas le droit de la juger, il ne la connaissait pas. Elle ne pouvait pas tolérer ça ! « Depuis quand tu te permets de juger les gens sans les connaître Kylan ? Je trouve ça très classe vraiment, dis que je suis une 'bip' ça fera le même effet tant que tu y es ! » London continua de soutenir son regard, il avait osé dire ça sur elle, il avait porté un jugement sans la connaître. Ca la décevait tellement, elle se sentait humiliée sans vraiment l'être. Elle posa ses mains en appuis sur le sol, laissant sa tête tomber en arrière dans le vide. Elle ferma les yeux et essaya de se concentrer sur autre choses que les choses blessantes qu'il venait de lui jeter à la figure. « Tu ne me connais pas Kylan, la preuve en est ! Si je voulais pas de toi je t'aurais rien dit, j'aurais continué ce petit jeu jusqu'à la fin et à la dernière minute j'aurais tout laissé tomber, et je l'aurai fais crois moi ! T'as pas pensé une seule seconde que je disais tout ça c'est parce que je tenais à toi ! » Elle se releva de sa position et se laissa tomber à côté de lui, elle laissa ses cheveux trainé par terre, son regard divaguait parmi les beaux nuages blanc perle. « Et pour information, j'ai presque jamais couché avec Ezra, alors de là à dire que c'était mon sextoy, si tu veux... » Elle se retourna pour être plus ou moins face à lui. Elle resta immobile, sans rien dire, elle n'osait plus briser le silence qui c'était imposer. Elle sentait qu'il était en colère et elle ne voulait pas aggraver la situation. Elle resta là, immobile, à le regarder. « J'ai, et j'aurais toujours envie d'être avec toi Kylan, je te promets que ce n'est pas qu'une pulsion comme tu dis ! Mais prends le temps d'imaginer comment ça se passerai si on était ensemble... Je sais que moi je ne pourrais pas tenir, j'ai besoin de toi et le fait de savoir que tu ne seras pas là à côté de moi... Essaye de me comprendre au lieu de me crier dessus s'il te plait. » Elle ne bougea pas d'un centimètre.

    Elle ne savait pas si elle avait bien fait d'être aussi sincère avec lui, mais si elle devait le perdre elle préférait qu'il sache au moins ce qu'elle avait sur le coeur. Elle se releva et garda son regard posé sur lui, elle passa une énième fois sa main dans ses cheveux. Elle hésitait à partir, rentrer dans son bungalow, pour faire quoi au juste ? Se lamenter sur ses histoires amoureuses pourries, c'était pathétique. Elle n'avait rien de plus intéressant, de mieux à faire. Et autant être honnête, elle voulait être avec lui maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylan J. Harlow
    Mr President ♦ It had to be you

avatar

Féminin Nombre de messages : 676
Age : 27
Pseudo : Nickyy.
Jukebox : Jonas Brothers - Paranoid
Crédits : © Kiwii & LJ.
Date d'inscription : 03/07/2008

Bienvenue en enfer...
Amis, amours, emmerdes.:
Peur.:
38/100  (38/100)
Quelque chose à dire ?: I love you my sweethearts. 26/11 ♥

MessageSujet: Re: When I close my eyes I see you | Pv' London Chérie.   Mar 24 Nov - 21:21



    © icons4ever@lj.


    Kylan s’était laissé emporter. Il n’avait pas pu arrêter le flot de colère et de frustration. Il la désirait si fort que ça en devenait presque malsain. Bien entendu, il ne pensait pas un mot de ce qu’il lui disait, il tentait juste d’atténuer la douleur. Un grand vide s’était formé dans sa poitrine et c’était d’autant plus insupportable qu’il ne l’a connaissait à peine. Comment pouvait-il ressentir ce sentiment si fort et si puissant dans un simple regard ? Le jeune homme ne pouvait se voiler la face, il était devenu accro à elle, si dépendant que ça en était flippant. Il se laissa tomber dans l’herbe se mettant à observer le ciel d’un bleu turquoise parsemé de nuages blancs perles. Cliché. Il avait toujours détesté le ciel bleu. Les oiseaux qui chantent. Le bonheur. Cela pouvait paraitre étrange mais Kylan avait tout simplement peur d’être heureux. Tout pouvait s’écrouler si facilement. Il suffisait d’un souffle pour que tout le château de cartes s’envolent. Mais lorsque l’on est au plus bas, on sait que de meilleurs jours viendront. Pleins de promesses et d’espoir. Il s’arracha à la vue du paysage pour se retourner et croiser les yeux de London. Au fond de lui, il savait qu’elle mentait. Il savait qu’elle ressentait aussi ce pincement au cœur lorsqu’elle le voyait. Mais elle avait peur. Comme lui. Et abruti comme il est, il fallait qu’il lui hurle dessus au lieu de la rassurer. Il soupira. Parfois - enfin souvent - il se détestait. Pourquoi fallait-il qu’il se soit attaché si vite ? Il avait déjà vécu cela et l’histoire s’était terminée dans un véritable bain de sang. Il ne pouvait s’infliger cette souffrance encore une fois. Cependant, il avait beau se répéter ce discours en boucle dans sa tête, il sonnait faux. Il avait besoin d’elle et s’il devait à nouveau se mettre à nu, il le ferait probablement. Enfin. Chaque chose en son temps.

    Lorsque ses paroles frappèrent London, il vit la douleur qu’il avait provoqué. Comment de simples mots pouvaient faire souffrir ainsi ? Pourquoi ne pouvait-il pas lui dire ce qu’il ressentait au plus profond de lui. Les mots étaient des traitres. London fit alors volte-face, un regard assassin inscrit sur son beau visage. Elle lui cracha alors : « Depuis quand tu te permets de juger les gens sans les connaître Kylan ? Je trouve ça très classe vraiment, dis que je suis une 'bip' ça fera le même effet tant que tu y es ! ». Ces paroles lui firent l’effet d’une gifle et pourtant il ne pouvait s’empêcher de sourire intérieurement. Bien sûr qu’elle ne se laissait pas faire. Ils étaient tous les deux bien trop fiers pour révéler leur vrai visage. Quel gâchis. Ils restèrent ainsi un moment à se provoquer du regard. Kylan se noya dans ses yeux qui - espérait-il - lui disait qu’ils étaient faits pour être ensemble. Au final, toutes ces années où il s’était comporté comme un vrai goujat pour éviter de souffrir à nouveau n’avaient été qu’une perte de temps. Le vrai malheur n’est pas la douleur mais le fait de ne jamais ressentir le vrai bonheur qu’on a perdu. Le jeune homme se plongea dans ses pensées philosophiques. A présent qu’il avait compris, peut-être était-il prêt à ressentir à nouveau. Oulà…faut pas pousser hein. C’est tout de même de Kylan que l’on parle là. Un petit boulet trouillard. « Tu ne me connais pas Kylan, la preuve en est ! Si je voulais pas de toi je t'aurais rien dit, j'aurais continué ce petit jeu jusqu'à la fin et à la dernière minute j'aurais tout laissé tomber, et je l'aurai fais crois moi ! T'as pas pensé une seule seconde que je disais tout ça c'est parce que je tenais à toi ! ». Les paroles de London le sortirent de sa torpeur. Si. Bien sûr qu’il y avait pensé. Rêvé.

    Elle se laissa tomber à ses côtés. Kylan fit de son mieux pour ne pas la dévorer du regard. Il n‘avait pas envie de connaitre les détails de sa vie sexuelle avec son cousin. Jamais. Rien que d‘y penser, cela lui donna la nausée. Pourquoi fallait-il que son cousin soit sortie avec elle ? Pourquoi ne l‘avait-il pas rencontrée plus tôt ? « J'ai, et j'aurais toujours envie d'être avec toi Kylan, je te promets que ce n'est pas qu'une pulsion comme tu dis ! Mais prends le temps d'imaginer comment ça se passerai si on était ensemble... Je sais que moi je ne pourrais pas tenir, j'ai besoin de toi et le fait de savoir que tu ne seras pas là à côté de moi... Essaye de me comprendre au lieu de me crier dessus s'il te plait. » Le jeune homme sentit des frissons lui remonter le long de la colonne vertébrale. Il ne voulait pas ressentir cela mais il ne pouvait pas combattre cela. Il passa sa main dans ses cheveux, nerveux tentant de chasser tout sentiment de plaisir ou de bonheur. Pour une fois, elle avait été honnête. La plus honnête des deux. Elle avait osé lui dire ce qu’elle avait sur le cœur contrairement à lui. Qu’était-il censé lui répondre ?

    Kylan fit face à London. Il voulait lui dire que tout allait s’arranger. Lui dire qu’ils pouvaient traversés cette épreuve ensemble mais la vérité était qu’il n’en savait strictement rien. Le jeune homme ferma les yeux un instant espérant qu’à son réveil toute cette tragédie se soit envolée. Désir intouchable. London se releva un peu gardant son regard posé sur lui tout en passant sa main dans ses cheveux. Alors, sans vraiment réfléchir aux conséquences de son acte, il la retint l’agrippant par la main. Il ne savait pas où tout cela allait les mener. Il ne savait pas ce que l’avenir leur réservait mais rien qu’à l’idée de la perdre, il sentait son cœur se serrer. Lorsque sa main toucha la sienne, London ne la rejeta pas. Elle lui jeta un regard interrogateur se stoppant net dans son élan. Bon. Il fallait qu’il dise quelque chose là. Et tout de suite parce que ce silence était légèrement embarrassant.

    - Alors comme ça tu tiens à moi ? lança-t-il un sourire narquois inscrit sur son visage.

    Il l’a taquinait bien entendu. Il ne savait que faire cela. Engueuler ou blaguer. On pouvait croire qu’il ne prenait rien au sérieux mais ce serait mal le connaitre. Il tente juste de rendre les choses moins…intenses. London resta un instant perplexe face à sa question ce qui ne fit qu’agrandir son sourire charmeur. Kylan l’attira alors contre lui. Ils se retrouvèrent allongés dans l’herbe légèrement humide. Il s’approcha d’elle et l’embrassa comme il n’avait jamais embrassé personne. Les papillons s’agitèrent dans son estomac et malgré la peur qui le tétanisait il savait qu’à présent il ne pourrait plus jamais se passer d’elle.

    - Et ça, c’était bien plus qu’une simple envie que j’ai ressenti sur le moment. lui chuchota-t-il à l’oreille.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://to-walk-on-air.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: When I close my eyes I see you | Pv' London Chérie.   

Revenir en haut Aller en bas
 
When I close my eyes I see you | Pv' London Chérie.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CMT Awards 2010
» [QUOTES] Toutes les citations de Zayn
» CLOSE UP on BANDCAMP
» De passage dans une maison close....
» X-Vision - So close, so far

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le parc d'attractions. :: 
■ Des maisons étranges...
 :: ■ Maison hantée.
-
Sauter vers: