AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 this ain't a nightmare • Eliott

Aller en bas 
AuteurMessage
Pandora A. Johnson

avatar

Féminin Nombre de messages : 56
Age : 24
Pseudo : Cookie
Jukebox : Dear Maria Count Me In •• By : All Time Low
Crédits : Yellow Lipsticks
Date d'inscription : 28/07/2009

Bienvenue en enfer...
Amis, amours, emmerdes.:
Peur.:
20/50  (20/50)
Quelque chose à dire ?: Don't worry, be happy ;D

MessageSujet: this ain't a nightmare • Eliott   Jeu 30 Juil - 17:16

    Je ne sais pas ce que je fais là en train de faire mes premiers pas dans la forêt. Lorsque j'étais arrivée ici, je m'étais dit que s'il y avait bien un endroit où je ne mettrais jamais les pieds c'était la forêt et pourtant me voilà en ce moment même en train de me contredire bon faut dire que la vie était marquée de plusieurs contradiction et je crois que l'on aurait pû me discener l'award s'il existait. Enfin bref, là je m'évade. Je marchais donc les mains dans les poches de mon jean. J'étais vêtue d'un jean délavé et d'un débardeur tout simple blanc qui m'allais bien, converses au pied. Des questions se bousculaient dans ma tête. Faut dire que depuis que je suis arrivée dans ce camp, mon esprit n'a pas bien été mis au repos étant donné toutes les questions qu'engendraient les faits si bizaroïdes de l'endroit. Depuis que j'étais ici je n'avais pas passé une nuit sans me demander si il n'y avait pas un monstre dans mon placard ou sous mon lit, faut dire que voir les portes qui s'ouvrent et se referment en claquant toutes seules ne pouvait pas m'aider à rester tranquille et à ne pas devenir complètement parranoïaque. Ma chambre, je la partageais avec une fille rousse, j'aurais beaucoup aimé être rousse d'ailleurs, elle s'appelle Penelopee et m'a l'air plutôt sympathique bien qu'on est eu peu de temps pour parler. Bref.. Quand ce matin j'avais vu le soleil je m'étais dit que la journée allait être super et je ne mettais pas tromper. J'avais vu mes amis et comme d'habitude nous avions rigolé. Mais je venais de les quitter alors qu'il devait être environ 7 heures de l'après-midi : je voulais me trouver un coin tranquille pour pouvoir aller gratter un peu le papier de mon crayon. Je pris donc mon petit calepin et avec lui pour seule compagnie je pénétra la forêt qui parraissait si terrifiante. Je n'y étais encore jamais venu mais je me doutais bien qu'elle n'échapperait pas aux bizarerries qui faisaient parties de mon quotidien depuis que j'étais dans ce camp.

    Cela faisait déjà au moins 5 minutes que je marchais sans savoir où je me rendais. Finalement je m'étais peut être trompé car rien ne m'étais arrivé enfin, jusque là. Soudain j'entendis un bruissement dans les feuilles qui jonchaient le sol de parts et d'autres du petit chemin quasi-invisible que je suivais depuis le début. Le bruissement se rapprocha puis il s'éloigna rapidement jusqu'à ce que je ne puisse plus l'entendre mais ce n'est pas pour autant que j'étais plus rassuré. Je continua quand même d'avancer, au pire, l'animal qui avait causé ce bruit pouvait être n'importe où et je n'étais pas forcément plus assuré de ne pas la recroiser si je faisais demi-tour. Mes pas continuent, les minutes défilent lentement, et j'arrive finalement en vue d'un arbre, oui bon je sais qu'il y en a des milliers d'autres autour de moi mais c'était lui que je voulais. Je chassa les feuilles avec un pied pour être sûr qu'aucun petit animal voulait me faire une surprise en surgissant rapidement. Je m'asseya sur l'une des grosses racines de l'arbre qui sortaient de la terre à certains endroits. Alors j'ouvris mon carnet laissant le vent tourner les pages parsemées de mon écriture ou de mes dessins suivant mon envie. Je trouva enfin une page blanche et je commença à dessiner un homme de dos qui contemplait face à lui une jeune femme assise sur une grosse racine au pied d'un arbre penchée sur son carnet un crayon de papier à la main. Elle, elle ne prêttait pas attention à lui je la dessinais donc avec un visage exprimant sa concentration dans ses coups de crayons parcourant la feuille qui commençait déjà à être bien remplie. Oui, vous l'aurait deviné cette jeune femme c'était moi mais par contre je n'avais aucune idée de qui était ce jeune homme enfin peu importe. J'étais totalement plongée dans mon dessin lorsque j'entendis à nouveau des mouvements dans les feuilles, me faisant sursauter car je ne m'y attendais pas du tout,mais cette fois-ci c'était différent, on aurait dit des pas. Je releva tout doucement la tête me demandant face à quoi j'allais me retrouver.Finalement mon regard se pose sur Eliott qui me regardait. J'esquissa un sourire, amusée intérieurement d'avoir inventer toute sorte de chose plus horribles les unes que les autres alors qu'en fait ce n'était qu'Eliott.

    Pandora - Tu m'as fait peur. Mais je suis contente de te voir !

    Je le regarda refermant mon carnet au passage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliott R. Greenwood

avatar

Masculin Nombre de messages : 40
Pseudo : Patate pas cuite.
Jukebox : Details in the Fabric - Jason Mraz
Crédits : (c) Sterling
Date d'inscription : 29/07/2009

Bienvenue en enfer...
Amis, amours, emmerdes.:
Peur.:
50/50  (50/50)
Quelque chose à dire ?:

MessageSujet: Re: this ain't a nightmare • Eliott   Jeu 30 Juil - 18:02

« Aux grandes âmes, les grands challenges.
Anne Marquier


    Il y a des jours où on sait pas quoi faire. J'étais dans l'un de ces jours-là. Je tournais en rond sans vraiment savoir quoi faire. A une époque, je serais sans doute parti voir ma sœur mais pour le moment, je ne le voulais pas. Trop fier sans doute pour envisager une réconciliation. Bref, je m'étais levé relativement tôt pour aucune raison en particulier. J'avais été faire un tour aux cuisines pour manger un bout et j'étais revenu dans la modeste demeure que j'habitais mais qui me suffisait amplement. J'avais bouquiné un peu, rien d'extraordinaire puis j'avais été me promener. Dieu merci, j'avais croisé quelques personnes que je connaissais et ils m'ont aidés à faire passer le temps. Suite à cela, la journée était bien entamée, il devait être vers les dix neuf heures. J'avais décidé de me rendre dans la forêt. Cette forêt était des plus inquiétantes. Je l'avais déjà dit mais je ne pouvais m'empêcher de m'y rendre. Elle m'attirait, systématiquement, j'aimais m'y retrouver. C'était un moyen pour moi de faire le point, d'une certaine façon. Ça changeait de New-York. Et puis c'était toujours marrant, on savait jamais sur quoi on allait tomber. J'avais fait un cauchemar un soir, cette forêt était le décor de celui-ci. Dans mon rêve, j'étais accompagné d'une jeune femme sans visage. Elle avait des formes et de longs cheveux flamboyants, c'est ce qui me poussait à croire qu'il s'agissait bien d'une femme. Cette femme se tenait debout devant ma petite personne et elle..

    UC

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
this ain't a nightmare • Eliott
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Karukera Suicide Nightmare
» Bonne fête Eliott
» CIRCLE II CIRCLE + NIGHTMARE + FIRE WIZZARD... @ Mâcon - 24 mai 2013
» Sun Ra: Medicine For A Nightmare (The Singles 1954-1959)
» NIGHTMARE "The Aftermath" (MAI 2014)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le camp de vacances. :: 
■ A l'extérieur.
 :: ■ Forêt.
-
Sauter vers: