AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 a long time of nostalgia. or not. -millie-

Aller en bas 
AuteurMessage
Noah C. Milazzo

avatar

Nombre de messages : 36
Pseudo : delightful
Jukebox : They don't care about us - MJ
Crédits : delightful
Date d'inscription : 24/07/2009

Bienvenue en enfer...
Amis, amours, emmerdes.:
Peur.:
80/100  (80/100)
Quelque chose à dire ?:

MessageSujet: a long time of nostalgia. or not. -millie-   Mer 29 Juil - 4:11


forgive the past and forget



      MILLIE •• Ah mais t'es malade ou quoi , qu'est-ce tu fais ?!
      NOAH •• Et bien j'embrasse ma petite amie , c'est pas assez voyant ?
      MILLIE •• Baah , tu es dégueu , barres toi ! T'es vraiment un crétin , tu n'as pas remarqué que je me servais de toi pour rendre jaloux Brady ?! Ca ne pouvait être que ça de toute manière ! Qui s'intéresserait à toi franchement !


    Les derniers mots qu’avait échangés Noah avec Millie étaient ceux-là. Pas très glorieux comme mots d’adieux avant de partir chacun de son côté et de mener la vie qu’ils voulaient entreprendre. Il faut dire que lorsqu’une fille vous largue de cette façon, vous n’avez pas forcement envie de lui reparlé. De plus, c’était la fin de l’année et Noah était partie, partie loin. Peut-être à cause de Millie. Surement à cause d’elle. Noah avait prétexté qu’il ne s’entendait plus avec ces parents –un peu trop étouffants- pour partir chez sa tante loin de Miami. Une bonne initiative, qui lui permit d’oublier un peu Millie. Et pour tout avoué, ça n’a pas été une mince affaire. S’il ne sortait déjà pas beaucoup à l’ordinaire –lorsqu’il ne se faisait pas larguer par une fille- là, il était carrément devenu une vraie larve. Le genre de larve qui traine tout l’été chez lui, jaugeant entre son lit, son canapé et ces toilettes –parce qu’il le faut bien, n’est-ce pas ?-. S’habillant simplement de son pyjama –qui n’avait plus vraiment l’allure d’un pyjama mais d’un vêtement de SDF- et d’un peignoir –les jours où il faisait plus froid. Regardant toute la trilogie des Star Wars et des Seigneurs des anneaux –qu’il avait pourtant déjà vu trente mille fois- et pleurant devant N’oublie Jamais – et oui même les mecs ont le droit de regarder des films d’amour pour fille , bon pas les mecs , juste Noah- avec son pot de glace au caramel dans une main et un thermos de Café dans l’autre. Il avait une tête affreuse, en effet. Et ces cheveux méritaient un bon coup de peigne en effet. Et d’une bonne douche, d’une manière générale. Et cela dura tout l’été –pauvre parents. En fait, c’est peut-être aussi à cause de ça que ces parents ne se sont pas interposés à son départ chez sa tante. Allez savoir. Heureusement pour lui et surtout pour son entourage, sa dépression prit fin lorsqu’il emménagea chez sa tante. Surement parce qu’il était occupé en cours.

    Ceci dit, pourquoi se remémorait-il tout ça ? C’était un moment plutôt … pathétique de sa vie. Un moment qu’il valait mieux oublier. Car oui, ce n’est pas une histoire que l’on raconterait à une soirée juste pour se marrer. Loin de là. Mieux valait que personne ne sache. Histoire qu’il garde un peu de dignité. Noah secoua la tête, histoire d’effacer cette histoire de sa tête. Du moins pour le moment. A ce demandé pourquoi, quatre ans plus tard, il repensait encore à cette histoire. Surement car il tombait pour la première fois, depuis Millie, amoureux. Amoureux, presque comme il l’avait été, au temps de Millie. Et avec cette histoire, il ne voulait plus vraiment s’aventurer dans une nouvelle histoire. Qui, peut-être, serait terminé avant d’avoir commencé – c'est-à-dire qu’il se prendrait un râteau pour ceux qui n’aurait pas comprit. Il soupira, tout en jetant d’un geste machinale une petite balle – qu’il avait piquée dans la piscine à balle- vers la paroi du château. Une chance qu’il soit gonflable, sinon la balle ne reviendrait pas – et hélas, il n’aurait rien pour s’amuser. Cela faisait depuis une heure qu’il s’était callé dans le château gonflable. Et oui, même les plus vieux ont le droit d’investir les attractions pour les moins de dix ans – quoi que l’âge mental de Noah n’atteignait pas vraiment les dix ans. Ce château était en quelque sorte devenue son endroit de déprime. Au moins ici il était tranquille. Et même s’il pouvait lui arrivé quelque chose d’étrange à tout moment – à cause de l’endroit naturellement bizarre- il restait là. Attendant d’avoir une solution à son problème concernant Jude. Peut-être attendait-il des réponses. Pas sûr qu’elles viennent dans un château gonflable. Quoi que...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Millie L. O'Bryan

avatar

Féminin Nombre de messages : 16
Age : 26
Pseudo : « .Pancake*
Crédits : © WOODYPEPPER
Date d'inscription : 25/07/2009

Bienvenue en enfer...
Amis, amours, emmerdes.:
Peur.:
30/50  (30/50)
Quelque chose à dire ?:

MessageSujet: Re: a long time of nostalgia. or not. -millie-   Mer 29 Juil - 19:15


on ne choisit pas de tomber amoureux. (a)


Trahi, blessée, affaiblie c'est ce qu'était la belle Millie pleine d'énergie auparavant, depuis quelques semaines. L'amour n'a pas lieu d'être dans ce monde, il s'agit sans doute du sentiment le plus faux qu'il puisse exister. Nous arrivons toujours à trouver une excuse pour une personne que l'on pense aimer, que l'on se dit aimer, mais est-ce une vérité? On dit que l'être humain a un coeur, un coeur de pierre est une réalité, un coeur en or est une insanité. Ouvrez donc les yeux, l'amour que l'on porte à l'égard d'un proche n'existe pas, c'est un sentiment auquel nous voulons croire, l'on s'y force, mais qui reste une absurdité. Pour dire vrai, il y a deux versions différentes, il y a aimer et aimer, il y a ceux qu'on voudrait garder à tout jamais, et pour qui nous serions prêts à tout quitte à faire don de notre coeur et ainsi trouver la mort. Et d'autres que l'on connaît depuis peu et qui fait de votre vie un vrai bonheur jusqu'au jour ou vous vous rendez compte que la personne en personne était fausse, une personne à qui vous avez ouvert votre coeur, celui avec qui vous auriez voulu partager votre vie. La personne avec qui vous pensiez à votre avenir, celle avec qui vous auriez voulu vous occuper de vos enfants, cette personne qu'on a souvent appelé votre âme soeur, celle qui auparavant ne faisait qu'un avec vous, celle qui a su vous mettre un couteau dans le coeur et ainsi vous vider de votre sang. Celle qui a fait de votre vie un véritable enfer, celle qui de son sourire vous rassurait, de ses paroles vous faisait croire qu'elle vous aimait, de son touché vous faisait frissonner. Si vous demandiez à Millie ce qu'elle pense de l'amour, c'est ce genre de récit qu'elle vous énoncera. Elle ne croyait plus en l'amour, d'ailleurs elle s'interdit de tomber amoureuse de qui que ce soit, bien trop souffert pour ça.

Millie était plutôt de bonne humeur en ce jour d'été, certes elle n'était pas très rassurée d'être dans ce camp vu ce qu'il se passait, elle avait d'ailleurs beaucoup de mal à trouver le sommeil. Des portes claquaient parfois toute seule alors qu'il n'y avait aucun courant d'air, n'étant pas du genre trouillarde, elle tentait de rester calme. Enfin c'était sans compter sur ses mauvais rêves qui se répétaient et qui la traumatisaient chaque nuit. Millie avait comme un besoin de se retrouver seule, et le seul endroit où il n'y avait - généralement - jamais personne, était le château gonflable, d'ailleurs elle s'y rendait assez souvent pour laisser ses larmes couler en liberté sans que personne puisse la consoler, elle n'aimait pas se plaindre ou encore parler de ses mauvaises aventures, elle préférait rester seule histoire de se retrouver un peu et de réfléchir. Elle marchait tranquillement vers le château gonflable tête baissé, lorsqu'elle leva celle-ci, elle vit à quelques mètres un jeune homme qui lui rappelait bien des chose. C'est pour cela qu'en l'espace d'un instant, elle se retourna afin de faire demi tour à peine s'était-elle retourné, qu'elle vit une sorte d'image terrifiante et vit une porte qui claqua non loin. Quelle poisse, elle venait d'avoir eu peur et en faisant un faux pas était tombé à même le sol. Pas de chance, c'est sûr à croire que ces choses étranges se passaient que lorsqu'elle n'en avait pas besoin quoique, elle n'en avait jamais besoin. Heureusement qu'elle n'était pas tombé sur les pierres, mais sur l'herbe, elle s'était tout de même fait mal, mais ça aurait été pire si elle serait tombé un peu plus loin là où se trouvaient les pierres. Elle leva donc la tête et vit Noah, un jeune homme dont elle s'était servit quatre ans plus tôt, vous ne pouvez pas savoir à quel point elle se sentait mal, pas parce qu'elle était au sol, mais parce qu'elle se rappelait de ce qu'elle lui avait dit et fait. Millie se leva doucement quelques égratignures à la main et sur les jambes - un jean aurait été mieux pour cette chute - elle le regarda, elle était tout sauf heureuse. Déjà que sa rupture avec Brady l'avait anéantit, c'est d'ailleurs pour cela qu'elle venait souvent ici, elle savait qu'elle passerait un très mauvais moment, mais peut-être avait-il oublier. Non impossible, il l'avait reconnu vu son regard.

MILLIE . Euh... tiens, Noah, comment tu...

Non, mieux ne valait pas qu'elle continue, elle était ridicule, elle lui avait brisé le coeur alors le comment tu vas depuis la dernière fois elle pouvait se le garder. Elle était très surprise de l'avoir vu ici, d'ailleurs ils ne s'étaient pas vu depuis qu'elle lui avait mit un stop et le fait de se revoir ici dans ce camp pourri, au château gonflable... Elle en avait mal au ventre.

Ps . Je tiens juste à dire qu'il s'agit de mon personnage et non de moi, hein? xp J'veux pas qu'on croit que je suis en total déprime ce qui n'est pas du tout le cas. l'amour c'est compliqué c'est sûr, mais c'est sans doute le seule sentiment qui nous apprend beaucoup de chose, il a plusieurs facettes. enfin bref, je voulais juste dire que c'est de mon personnage que je parle et non de moi. xp bah quoi, on ne sait jamais, hein? (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah C. Milazzo

avatar

Nombre de messages : 36
Pseudo : delightful
Jukebox : They don't care about us - MJ
Crédits : delightful
Date d'inscription : 24/07/2009

Bienvenue en enfer...
Amis, amours, emmerdes.:
Peur.:
80/100  (80/100)
Quelque chose à dire ?:

MessageSujet: Re: a long time of nostalgia. or not. -millie-   Jeu 30 Juil - 23:03


forgive the past and forget


    Aussi bizarre que ça puisse l’être, Noah et Millie avaient autant souffert l’un que l’autre dans cette histoire et ces suites. Bien sûr, vu du point de vue de Noah, il était le seul à avoir souffert, parce que la jeune femme s’était servi de lui comme d’un jouet, simplement pour rendre jaloux un petit ami idiot, qui se révélait trop crétin pour comprendre la chance qu’il avait. De plus, le pire, elle l’avait laissé espérer toute une soirée, ainsi qu’une nuit entière qu’ils étaient ensemble. Qu’ils formaient bel et bien un couple. Noah n’en avait pas dormis. Heureux, sous le choc, tout ce que vous voulez, mais Noah était resté allonger sur son lit, avec ce sourire béat, s’imaginant avec Millie. Main dans la main. Mauvais idée, mauvaise histoire, faux espoirs. Il s’était retrouvé comme un con, lâché par la fille qu’il aimait. Il n’avait plus qu’à se faire une raison. Quand on n’est pas populaire, beau comme un dieu avec des tablettes de chocolat digne d’un haltérophile, passer votre chemin au final hein ! Ça vous vaudrait une peine de cœur en moins. Bien sûr, vu de ce point de vue, Millie a tout les tords, c’est claire. Mais si on s’attarde plus sur le cas de la belle blonde, on pourra comprendre ne serait-ce qu’un peu plus sa réaction. Bien qu’elle soit magnifique, populaire et aimé –ou pas- du garçon le plus populaire –et comme le stéréotype le dit tout mec super beau et ultra populaire n’a pas le QI d’Einstein. Du moins c’était le point de vue de Noah. Après peut-être qu’il avait une intelligence cachée-bien cachée alors j’avoue- et qu’il la montrait qu’en privée. Mais bon. Celui-ci s’était révélé être un vrai goujat avec les filles – pas vraiment étonnant mais bon- et jouait avec elle comme avec un pantin. Et c’est peut-être pour ça que Noah a cru qu’il aurait sa chance avec elle, car lui ne jouerait pas avec elle. Mais apparemment elle aimait ça ><. Elle était amoureuse. C’était compréhensif. Comme on dit, l’amour rend aveugle. La preuve, avec Noah et aussi avec Millie. Bref, tout ça pour dire qu’ils avaient souffert, tous les deux. Mais Noah n’avait pas envie de s’attarder sur le fait que Millie avait souffert avec son crétin de petit ami. Pour lui, elle l’avait cherché et puis mérité d’une certaine manière. Oui il était toujours en colère. Il n’avait pas revue Millie, ni Brady depuis le jour où elle lui avait mit un Stop. Il ne savait pas s’ils étaient encore ensemble ou si elle s’était rendu compte de sa situation.

    Digne d’un enfant de dix ans, Noah avait prit place dans le château gonflable du terrain de jeux. L’avantage qu’il n’y ait pas d’enfant, hors du fait que l’on n’entendait pas hurler, et qu’on ne les avait pas dans les pattes, c’était qu’ils n’invertissaient pas les lieux –prévu pour eux à la base- auquel les plus âgées rêvaient de retrouver –aller avouer, on sait tous que vous rêvez d’aller faire un tour dans cette piscine à balle ou dans les châteaux gonflable. En tout cas, ce n’est pas Noah qui vous dira le contraire. Mais lui, ne s’est jamais vraiment gêné pour y retourner lorsqu’il en avait envie. Bref, là au moins il était sûr de ne pas en écraser un alors qu’il sautait ou alors d’en viser un autre avec une balle en plastique. Il était là, en train de ressasser ces vieux démons, lorsqu’il entendit quelqu’un arriver. Pas de panique, personne ne venait dans ce château. La personne faisait surement que passer. Il avança tout de même sa tête pour apercevoir la personne en question. Il ne s’attendait pas vraiment à ce qu’il allait voir. Mais pas du mauvais sens, du moins pour le moment. Il vit une fille –plutôt pas mal aux premiers abords, le genre de fille à être le fantasme de tout homme normalement constitué- Mais alors qu’elle faisait demi-tour – aller savoir pourquoi- elle tomba. Et pas une petite chute où la personne rigole d’elle-même. Non pas du tout. C’était vraiment la chute chaotique qui fait rigoler tout le monde autour sauf la personne qui tombe. D’ailleurs Noah n’y coupa pas. Un léger rire lui échappa lorsqu’elle tomba. Non il n’irait pas l’aider à se relever ou alors aller lui demander si ça va – flemme de bouger – quel gentleman hein ! Le sourire aux lèvres, Noah s’apprêtait à retourner dans le coin du château où il n’avait plus vu sur la fille mais celle-ci revint sur ces pas. Et là Noah resta immobile. Comme paralyser. Son sourire partie aussi vite qu’il fut apparue. Là juste en face de lui se trouvait Millie. Millie O’ Bryan. Oui LA Millie qui lui avait brisé le cœur –entre autre-, c’était bien elle. Quelle poisse. Un millier de question lui vint à l’esprit. Qu’est-ce qu’elle faisait là ? Pourquoi était-elle pile à l’endroit où lui se trouvait. L’avait-elle vue ? Reconnue ? Il allait avoir ces réponses à ces questions d’un instant à l’autre.

    MILLIE •• Euh... tiens, Noah, comment tu...

    Oui il valait mieux qu’elle se taise. Du moins pour le moment. De son côté, Noah restait là, figé, assis comme un con dans un stupide château gonflable pour les gamins avec une balle en plastique – aussi pour les gamins- dans la main. La honte. Il était même devenu un peu blanc. Les retrouvailles s’annonçaient plutôt … intéressantes. Il y eut un long silence de mort avant que Noah veuille – ou plutôt puisse- répondre. Il n’avait aucune idée de se qu’il allait pouvoir lui dire. Et pourtant il s’était imaginé cette scène pendant quatre ans. Quatre ans non-stop de réflexion tardive sur le sujet – et son cerveau n’est même pas en surchauffe je vous jure- a imaginer toute sorte de façon de lui faire regretter ce qu’elle lui avait fait. De lui régler son compte en quelque sorte. Ah ça quand on est tout seul devant son chien – oui il s’entraine souvent à parler devant son chien, bizarre mais vrai- on a de la gueule mais dès qu’il s’agit de faire face à Millie O’ Bryan y’a plus personne ! Il ouvrit la bouche – première tentative – mais rien ne sortit. Il ne savait pas quoi dire. De plus il avait l’air un peu attardé à la regarder là, les yeux ronds, la bouche ouverte. Il la referma. Il valait mieux. Puis il rouvrit la bouche –deuxième tentative- qu’il referma de suite. Celle-là aura était courte. Attention, troisième tentative. Il fallait qu’il dise quelque chose. Il regarda ces genoux.

    NOAH •• euh ... ( le " euh..." dura très longtemps ) ça va le genou ?

    Ça va le genou ? Han il ne pouvait pas dire quelque chose d’aussi con, c’est clair. Mais bon après tout c’est Noah hein ! Il arborait un sourire à la fois terrifié, gêné, faux et complètement stressé. Il avait fait dans la mesure du possible hein. Au moins il s’était inquiété de sa chute. En faite non. C’était simplement que rien d’autre n’était sorti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: a long time of nostalgia. or not. -millie-   

Revenir en haut Aller en bas
 
a long time of nostalgia. or not. -millie-
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Long Time Gone - JJM
» CSN PALEO FESTIVAL
» JACK RABBIT SLIM
» Elvis Presley sings Bob Dylan
» The Electric Flag : An American Music Band / A Long Time Comin’ (CD)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le parc d'attractions. :: 
■ Jeux d'enfants.
 :: ■ Château gonflable.
-
Sauter vers: